Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Marchés publics

Références des candidats aux marchés de prestations intellectuelles

Publié le 02/03/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

En principe, lors d’une candidature à un marché public, un avocat ne peut communiquer les références nominatives des clients pour lesquels il a déjà travaillé, sauf accord des clients concernés.

L’article 66-5 de la loi du 31 décembre 1971 portant réforme de certaines professions judicaires et juridiques dispose que : «En toutes matières, que ce soit dans le domaine du conseil ou celui de la défense, les consultations adressées par un avocat à son client ou destinées à celui-ci, les correspondances échangées entre le client et son avocat, entre l’avocat et ses confrères à l’exception pour ces dernières de celles portant la mention « officielle », les notes d’entretien et plus généralement toutes les pièces du dossier sont couvertes par le secret professionnel.»

Le Conseil d’État a jugé que la production de références professionnelles par des avocats candidats à un marché public ne porte pas atteinte au secret régissant leurs relations avec leurs clients dès lors que les renseignements qu’ils apportent ne comportent pas de mentions nominatives et ne permettent pas d’identifier les personnes qui ont demandé les consultations au travers d’indications sur les circonstances dans lesquelles les conseils ont été donnés (CE, 7 mars 2005, communauté urbaine de Lyon, n° 274286). Il résulte de cette décision que les avocats ne peuvent pas communiquer l’identité de leurs clients lorsqu’ils candidatent à un marché public.

Il a été jugé que cette jurisprudence reste valable alors même que l’article 2-2 du règlement intérieur de la profession d’avocat, modifié par la décision du Conseil national des barreaux du 17 juillet 2007, dispose que «dans les procédures d’appel d’offres publics ou privés et d’attribution de marchés publics, l’avocat peut faire mention des références nominatives d’un ou plusieurs de ses clients avec leur accord exprès ou préalable» (Tribunal administratif de de Marseille, 12 mars 2008, société d’avocats Lc. Ville d’Aix-en-Provence, Gazette du Palais, Recueil mai-juin 2008).

L’ordonnance du tribunal administratif de Marseille est une jurisprudence récente et non confirmée. Il est difficile d’en évaluer la portée à ce jour. L’acheteur public doit toujours s’abstenir d’imposer des références nominatives dans les documents de la consultation dès lors qu’elles sont couvertes par le secret professionnel. En revanche, l’accord du client permet de considérer que la règle du secret professionnel n’est pas méconnue par la production par l’avocat de références nominatives.

En conséquence, les références produites par les avocats candidats aux marchés public peuvent être nominatives s’ils obtiennent l’accord de leur client ou non nominatives s’ils se voient refuser cet accord.

Domaines juridiques

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Références des candidats aux marchés de prestations intellectuelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X