Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Basse-Normandie. Deux mois avant l’enquête publique sur la ligne THT Cotentin-Maine

Publié le 03/03/2009 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

Fin février 2009, la préfecture de la Manche, coordinatrice de la mise en place du projet de ligne très haute tension Cotentin- Maine, a livré les dossiers de consultation auprès des 64 maires et 77 services de l’Etat concernés, dans les départements de la Manche, de la Mayenne, du Calvados et de l’Ille-et-Vilaine.
Dès son arrivée, le 4 février, le nouveau préfet de la Manche Jean-Pierre Laflaquière a été chargé par le gouvernement de lancer la procédure pour la construction de cette ligne électrique de 400.000 volts, de 163 kilomètres de long et qui acheminera l’énergie produite par le futur réacteur EPR de Flamanville.

Une nouvelle étape vers la DUP
La phase préliminaire de consultation des élus et des services de l’Etat va durer deux mois. Le collectif des élus concernés par le projet THT Cotentin-Maine, qui comptent 36 maires (sur 64), doit se réunir dans les jours qui viennent pour étudier la réponse à donner. Jean-Claude Bossard, maire de Le Chefresne (50), porte-parole du collectif : «On ne veut pas se précipiter. Mais on peut difficilement imaginer que l’on donnera une réponse différente de l’option qu’on a prise au départ. On ne sait rien de l’innocuité de la THT et on ne veut courir aucun risque pour la santé de nos administrés».
Dans deux mois, la Direction régionale de l’industrie, de la recherche et de l’environnement (Drire) – (lire aussi notre article du 2 mars sur la création des Dreal qui remplacent les Drire) transmettra les résultats de la consultation au gestionnaire du transport de l’électricité français (RTE), maître d’ouvrage.

L’enquête publique doit clôturer la procédure de demande de déclaration d’utilité publique. Durant au moins un mois, elle recueillera les observations de la population à partir notamment d’un mémoire descriptif de l’ouvrage, une étude d’impact, un résumé non technique et une cartographie. Le dépôt du permis de construire et les travaux sont prévus pour 2010 et 2011.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Basse-Normandie. Deux mois avant l’enquête publique sur la ligne THT Cotentin-Maine

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X