Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Réforme des collectivités : les petites villes inquiètent du projet de métropoles

Publié le 03/03/2009 • Par Raphaël Richard • dans : France

Le conseil d’administration de l’Association des petites villes de France (APVF) s’est réuni le mardi 3 mars pour examiner les propositions formulées par le comité Balladur sur la réforme des collectivités. Il a indiqué être «favorable à tout ce qui permettra une meilleure cohérence de la carte intercommunale et à la démocratisation du mode de désignation de ses représentants».

L’APVF s’inquiète en revanche des risques de limitation du rôle des communes dans les grosses intercommunalités, notamment dans la perspective de création de métropoles avancée par le rapport. «Les maires de petites villes refusent dans cette optique d’être réduits au rôle de simples maires d’arrondissement cantonnés à l’état civil», estime l’association.

Contre la spécialisation des compétences
La spécialisation fonctionnelle des compétences proposée par le comité Balladur suscite «la plus grande réserve» de l’APVF. Cette dernière rappelle «que les petites villes ont, dans la grande majorité des cas, un besoin impérieux des financements des départements et des régions et que les interventions de ces deux niveaux de collectivités sur un même projet et sur un même territoire ne sont pour la plupart du temps pas concurrentes mais largement complémentaires».

Cette association d’élus juge par ailleurs «contraire à l’esprit de la décentralisation» la suggestion de laisser au Parlement la définition d’un objectif annuel de la dépense publique locale.
L’APVF attend désormais que le Gouvernement ouvre «un vrai débat» sur la réforme territoriale avec l’ensemble des associations d’élus.

Pour en savoir plus
Lisez nos articles des 26 et 27 février «Les fonctionnaires territoriaux saluent le renforcement du fait intercommunal»
«Les associations d’élus opposées à l’encadrement de la dépense publique locale par le Parlement»

Consultez aussi notre dossier Réforme des collectivités : 4 scénarios pour une révolution

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Réforme des collectivités : les petites villes inquiètent du projet de métropoles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X