Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Qualité de vie au travail

Personnes âgées : 16 millions d’euros pour la qualité de vie au travail dans les Ehpad

Publié le 11/09/2018 • Par Catherine Maisonneuve • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

personne-agee-vieillissement-ehpad
StockSnap / Pixabay CC0
Les agences régionales de santé viennent de recevoir les consignes pour mettre en œuvre la promotion de la qualité de vie au travail dans les établissements médico-sociaux.

Une instruction de la direction générale de la cohésion sociale présente aux agences régionales de santé (ARS) le plan d’action relatif au déploiement d’une stratégie de promotion de la qualité de vie au travail (QVT) dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et les établissements accueillant des personnes handicapées.

La suite des mouvements de grève

Les grèves de début 2018, inédites dans le médico-social, ont lancé de nombreux signaux d’alerte sur les difficultés rencontrées par les professionnels : augmentation de l’absentéisme, sinistralité élevée, taux de rotation important, déficit d’attractivité des métiers…

Elles ont permis d’identifier les facteurs aggravants du malaise psycho-social manifesté dans la rue  :

  • l’alourdissement de la charge en soins des personnes accueillies et l’impact de la charge psychique des interventions auprès de personnes âgées ou handicapées ;
  • la participation et les attentes plus importantes des personnes accompagnées et de leurs familles ;
  • la recomposition du paysage sanitaire et médico-social et le développement des accompagnements dans le cadre de parcours qui renforcent les temps de travail en interdisciplinarité ;
  • la montée en charge des réglementations et des mécanismes de suivi de la performance dans un contexte budgétaire qui entraîne des moyens financiers contraints.

La ministre des Solidarités et de la Santé  avait annoncé le 30 mai un certain nombre de mesures immédiates pour soulager les Ehpad dont une « stratégie » sur laquelle a planché la commission pour la qualité de vie au travail dans les établissements médico-sociaux avec trois volets : le contenu du travail, les conditions de travail, la capacité d’agir.

Quatre axes pour une stratégie

Dans sa première partie, l’instruction de la DGCS rappelle ce contexte et les enjeux attachés aux démarches de QVT. Dans une deuxième partie elle détaille les quatre axes de la stratégie, en soulignant les actions dont la mise en œuvre relèvera directement des ARS :

  • mettre en place et consolider un pilotage national et une animation territoriale ;
  • accompagner les établissements dans la mise en place de démarche de QVT ;
  • contribuer à la montée en compétence des équipes ;
  • évaluer et suivre la mise en œuvre de la stratégie.

Déjà budgétée dans la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018, une enveloppe spécifique de 16 millions d’euros est consacrée à cette stratégie QVT. Elle se répartit de la manière suivante :

  • 3 millions seront dédiés : au démarrage de l’expérimentation de la mise en place de clusters (1) spécifiques aux établissements médico-sociaux (animés par les Associations régionales pour l’amélioration des conditions de travail -Aract) avec l’objectif de trois clusters par régions ; et au financement d’accompagnement à des démarches de QVT pour des établissements dont certaines difficultés justifieraient un appui ;
  • 13 millions de financements complémentaires supplémentaires pour financer d’autres actions (non reconductibles) liées à la QVT en Ehpad : achat de matériel, financement de formations ou de remplacements liés aux départs en formation.

Par ailleurs, la stratégie nationale QVT dans les établissements de santé prévoyait déjà le lancement d’un observatoire national de la QVT ; il a été décidé d’élargir le champ d’action de cet observatoire aux établissements médico-sociaux. Sa mise en place est intervenue le 2 juillet.

Notes

Note 01 regroupement d'établissements et organismes divers  (tant pis pour la loi Toubon de 1994 sur l'emploi de la langue française, dans les textes officiels notamment)... Retour au texte

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Personnes âgées : 16 millions d’euros pour la qualité de vie au travail dans les Ehpad

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X