Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Education

Après les fusions d’intercos, des politiques éducatives difficiles à harmoniser

Publié le 05/09/2018 • Par Michèle Foin • dans : Dossiers d'actualité, France

ecole-maternelle
AdobeStock
Lorsque des intercommunalités sont mariées de force ou que les disparités en matière d'équipements ou de services éducatifs sont trop grandes, il se révèle compliqué de faire valoir l'intérêt communautaire. Au terme de la réorganisation de la carte communale, deux communautés sur trois ont été réorganisées dans un contexte de remise en cause de la taxe d'habitation.

Cet article fait partie du dossier

Education : l'interco sur le chemin de l'école

« La mise en cohérence des compétences des uns et des autres dans le cadre de la loi Notre demande énormément de travail aux élus. Ils ont d’autres priorités que la délégation de la compétence scolaire », admet le sénateur (PS) de l’Ariège Alain Duran, chargé d’une mission sur les conventions ruralité.

Certes, sauf lorsque tout ou partie des compétences scolaires se trouvait dans la corbeille de la mariée, les communes doivent décider si, oui ou non, elles deviennent intercommunautaires ou restent circonscrites aux territoires d’origine. Dans ce cadre, les titres de la presse régionale se font échos de débats houleux. « Mariage forcé », « suicide financier », « asphyxie », « double peine »… Tels sont les termes utilisés par certains responsables politiques opposés à la délégation des écoles.

On saura à la fin de l’année si les sirènes de l’intercommunalité ont séduit les élus en la matière, mais comme le souligne Agnès Le Brun, présidente de la commission « éducation » de l’AMF, à propos de la loi « Notre » :  » Mariage consenti, mariage réussi. Mariage imposé, mariage raté « .

A chacun son option

La communauté de communes (CC) de la montagne d’Ardèche (29 communes, 5 100 hab., Ardèche) est justement le résultat d’un mariage imposé entre trois CC. La compétence « enfance-jeunesse » lui a été déléguée. En fusionnant, Coucouron (900 hab.) et Saint-Etienne-de-Lugdarès (400 hab.) ont dissous

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article fait partie du Dossier

Education : l'interco sur le chemin de l'école

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Après les fusions d’intercos, des politiques éducatives difficiles à harmoniser

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X