Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Visualisation de données] Finances locales

Accueil des MNA : une aide exceptionnelle de 96 millions pour les départements

Publié le 03/09/2018 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la Une finances, Actualité Club finances, France

mineurs-isoles-centre-accueil
Eva Perreaux
Pour les départements qui accueillaient plus de mineurs non accompagnés fin 2017 par rapport à l'année précédente, l'Etat fait un geste. Retrouvez sur notre carte interactive le détail des financements.

Début août est paru l’arrêté du 23 juillet 2018 fixant le montant du financement exceptionnel de l’Etat pour la prise en charge des mineurs non accompagnés (MNA) confiés à l’aide sociale à l’enfance sur décision de justice et pris en charge au 31 décembre 2017.

Les départements à qui on avait confié plus de MNA en 2017 qu’en 2016 se voient attribuer un financement exceptionnel de l’Etat. Ils touchent 12 000 € par jeune supplémentaire pris en charge par l’aide sociale à l’enfance (ASE) au 31 décembre 2017 par rapport au 31 décembre 2016.

Au total, l’Etat verse aux conseil départementaux 96 millions d’euros. Trois d’entre eux – Alpes-de-Haute-Provence, Vienne et Paris – ne touchent rien, alors que l’Isère et la Gironde reçoivent respectivement 6,01 et 4,59 millions d’euros.

Cliquez sur les territoires sur la carte pour obtenir le détail du nombre de MNA accueillis en plus et le montant du financement exceptionnel :

Le cas de la Corse

L’arrêté ne distingue pas les deux départements corses, il nous était donc impossible d’intégrer les données à cette carte. L’île, pour l’accueil de 47 MNA de plus au 31 décembre 2017 par rapport au 31 décembre 2016, obtient 444 000 euros.

Ce financement exceptionnel est le résultat de l’accord trouvé entre le gouvernement et l’Assemblée des départements de France en mai 2018. En juillet, la ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, écrivait au président de l’ADF, Dominique Bussereau, pour annoncer ce financement exceptionnel.

Insuffisant pour les départements

Mais cette somme est loin d’être suffisante pour couvrir les dépenses des conseils départementaux. D’une part, le mode de calcul de répartition de l’aide, en la figeant à la date du 31 décembre 2017 par rapport à l’année précédente, ne prend pas en compte le flux de jeunes que les territoires ont eu à accueillir durant l’année. Les nombre de MNA au 31 décembre peut en effet être inférieur à d’autres dates de l’année 2017.

Par ailleurs, cette aide reste très inférieure aux dépenses. Le président du conseil départemental de l’Essonne s’en est plaint sur Twitter :

Nouvel afflux durant l’été

Et surtout, le nombre de jeunes se présentant comme mineurs continue d’augmenter. Le nombre de 40 000 jeunes atteint en 2017 devrait être largement dépassé.

Au 28 août, le département de l’Indre-et-Loire avait déjà vu arriver 865 jeunes se disant mineurs, alors qu’ils n’avaient été « que » 553 pour toute l’année 2017 (209 en 2015 et 269 en 2016). Conséquence immédiate : le délai pour évaluer l’âge de ces jeunes est passé de trois semaines en juin-juillet à un mois et demi en août.

Un délai qui ne serait pas couvert par l’Etat selon l’accord trouvé en mai : alors qu’il ne prend en charge que 5 jours d’accueil d’urgence, l’Etat s’est engagé, à partir de 2019, à financer 90 euros par jour pour l’hébergement pendant 14 jours puis 20 euros du 15ème au 23ème jour en plus de 500 euros pour l’évaluation.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Accueil des MNA : une aide exceptionnelle de 96 millions pour les départements

Votre e-mail ne sera pas publié

Haute-Alpine

08/09/2018 11h46

Bonsoir,
J’habite les Hautes-Alpes. Je pense que nous sommes un des départements qui a accueilli le pus de MNA en 2017 et 2017 (arrivants d’Italie par les cols autour de Briançon). Je ne connais pas le budget du département, mais je ne vois aucune augmentation sur votre carte… D’autre part, 500 € versés au département pour une évaluation me semblent scandaleux pour un seul RV (parfois avec interprète il est vrai), réalisé par des personnes ne connaissant rien à la réalité africaine par exemple, et se contentant d’appliquer les quotas qu’on leur demande, en les motivant dans leur compte-rendu par des arguments bidon. Il suffit de savoir qu’ici le CD refuse de reconnaitre plus de 60% des mineurs et que 95% de ceux qui font un recours devant le juge des enfants sont ensuite reconnus mineurs ! Ensuite lorsque le CD met à la rue les « déminorisés », il leur donne un billet de train (ou de l’argent pour le prendre) en leur conseillant de changer de département (il empêche ainsi certains jeunes de faire recours devant le juge et refile la « patate chaude » au département voisin…).

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X