Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Technologies de l'Information et de la Communication

Fibre optique très haut débit : Falco veut aller vite

Publié le 10/03/2009 • Par Gérard Ramirez del Villar • dans : France

«Il faut que nous bâtissions d’abord, avec les collectivités territoriales, d’ici au début de l’année 2010, une première génération de schémas directeurs qui fixe des objectifs en termes de couverture numérique». A l’occasion de la conférence «Aménagement numérique et développement durable des territoires», le 10 mars, Hubert Falco, secrétaire d’Etat en charge de l’Aménagement du territoire, est venu préciser les termes d’une méthode et d’un calendrier possibles pour le déploiement de la fibre optique l’ensemble du territoire.

Dans le cadre de ces schémas directeurs pour le très haut débit, une «première étape» pourrait ainsi consister à faire en sorte «qu’à l’horizon 2014, 75 % des zones d’activité d’intérêt communautaire de chaque département soient irriguées en très haut débit et que toutes les communes de plus de 1 000 habitants soient raccordées par la fibre au réseau national afin que tout opérateur puisse continuer le déploiement à partir de ce point».
Quant aux financements publics de ce projet, il devrait être possible de se tourner vers l’Europe : «avec la vraisemblable prise en compte du numérique dans le plan de relance européen et dans la perspective de la révision des futurs contrats de projet, il sera temps d’engager la question des moyens».

La péréquation comme solution
Dans ce contexte, Hubert Falco a expliqué que la «péréquation pourrait être une bonne solution pour la construction de la boucle locale optique de demain», à l’instar de ce qu’elle fut pour «l’électrification rurale à travers le fond de l’électrification rurale», reprenant ainsi les conclusions d’un récent rapport du Conseil économique et social.
Il est temps «d’examiner les projets de opérateurs pour raccorder les ZA» et de «mobiliser les collectivités qui souhaitent intervenir au-delà», conclut le secrétaire d’Etat. En attendant, ce dernier a demandé à la Diact de «préparer, d’ici fin avril, les consignes qui pourront être données au préfet par le Premier ministre dans cette démarche». Un travail qui sera réalisé «après, bien sûr, consultation des opérateurs» et «en concertation, dans le cadre du comité pour le couverture numérique du territoire» installé il y a quelques mois.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Fibre optique très haut débit : Falco veut aller vite

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X