Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elus

A Sarcelles, l’ombre envahissante de l’ancien maire resté député

Publié le 26/07/2018 • Par Marie-Pierre Bourgeois • dans : Dossiers d'actualité, Régions

pupponi francois
fabien calcavechia
François Pupponi (PS) a été contraint d'abandonner son écharpe de premier magistrat en 2017, à cause de la loi anti-cumul des mandats. Il est, malgré tout, resté très influent à l'hôtel de ville de Sarcelles. Au point de provoquer la démission de son successeur, Nicolas Maccioni ?

Difficile de dire adieu au conseil municipal ? Sur les 137 députés maires élus ou réélus lors des dernières législatives, seuls 21 ont dit vraiment « bye-bye » à leur assemblée locale. Dans les coulisses ou parfois même sur la scène, les « ex » continuent d’être à la manœuvre. Comme à Sarcelles (57 400 hab., Val-d’Oise) où l’ancien député maire (PS) François Pupponi semble toujours tirer les ficelles du pouvoir local.

Les choses avaient toutefois le mérite d’avoir été annoncées très clairement dès la campagne. L’ancien bras droit de Dominique Strauss-Kahn, sommé de choisir entre sa mairie et l’Assemblée nationale, avait fait campagne pour Nicolas Maccioni, « l’homme de la situation » en qui il avait « toute confiance ».

« Une mise sous tutelle »

Pourtant, à peine six mois après son élection, le nouveau premier magistrat a

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

A Sarcelles, l’ombre envahissante de l’ancien maire resté député

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X