Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Formation

Conjuguer la formation au futur

Publié le 15/06/2018 • Par Romain Mazon • dans : France

smart city
vege
Les territoires intelligents, précédemment smart cities, tout le monde en parle. Ils sont moins nombreux à les faire, et encore moins à savoir les faire, selon les intervenants du forum « Villes et territoires intelligents ».

Les territoires intelligents, précédemment smart cities, tout le monde en parle. Ils sont moins nombreux à les faire, et encore moins à savoir les faire, selon les intervenants du forum « Villes et territoires intelligents » organisé par « La Gazette » le 7 juin.

De Tanguy Selo, chief digital officer de Mulhouse, à Luc Belot, ancien député et auteur d’un rapport sur les smart cities (*), en passant par Florence Durand-Tornare, déléguée générale de Villes internet, ils ont pointé le décalage entre la transformation numérique accélérée de la société et le défaut de compétences des dirigeants territoriaux, en général, pour l’appréhender.

Accélération

Le hiatus n’est pas technique, nul n’attend d’un ou d’une DG qu’il ou elle sache coder. Il est bien dans la capacité à évoluer dans un (éco)système qui se place hors des régulations traditionnelles : les plateformes mondiales n’ont que faire des législations locales pour déployer leurs services, pour certains concurrents des services publics ; les citoyens n’ont pas besoin des élus pour tracer des pistes de rollers dans la ville ou déposer des capteurs de pollution.

Dans son rapport, Luc Belot attirait l’attention sur l’immense besoin de formation, initiale et continue, des dirigeants territoriaux, pour maîtriser « les enjeux généraux » de la ville intelligente. Tout en citant les initiatives en cours, à l’Inet, au CNFPT ou même à l’ENA, il insistait sur une nécessaire généralisation et accélération.

Science et action publique

La prise de conscience, en tout cas, semble réelle. On en veut pour preuve les thèmes choisis pour échanger entre pairs alors que débute une nouvelle saison de congrès de territoriaux.

Les 2 et 3 juillet, les administrateurs (AATF, Toulouse) qui débattront des rapports entre sciences et action publique poseront carrément la question du DRH, devenu data scientist.

Les DG d’intercos (ADGCF, Le Grand-Bornand), les 5 et 6 juillet, se confronteront à l’exigence de « démocratie constante » des citoyens.

Les 27 et 28 septembre, les directeurs financiers (Afigese, Dijon) s’interrogeront, en conférence d’ouverture, sur « les financements désintermédiés et alternatifs des collectivités ».

Le pli est pris, et cela tombe bien, car le futur n’attend pas.

Références

  • « De la smart city aux territoires d’intelligence(s) », Luc Belot, avril 2017.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Conjuguer la formation au futur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X