Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Le double effet de la contractualisation financière

Publié le 07/06/2018 • Par Cédric Néau • dans : A la Une finances, Actu experts finances, France

Fotolia_73067460
DURIS Guillaume Fotolia
Si les premiers contrats pourraient « facilement être conclus », les suivants, portant probablement sur le désendettement, seront très durs, préviennent les chercheurs invités à un colloque de Science Po sur les finances locales. Plus que jamais, une réforme fiscale est indispensable.

Certains se plaignent déjà des conditions dans lesquelles sont actuellement négociés les premiers contrats Etat-collectivités portant sur la maîtrise des dépenses réelles de fonctionnement (DRF) des exécutifs locaux. Ils n’ont encore rien vu : « les seconds contrats qui seront signés après la fin de la première vague triennale seront certainement plus drastiques dans leurs attentes et porteront sur la baisse du ratio d’endettement des contractants », assurait Patrick Le Lidec, chargé de recherche au Centre d’étude européennes, lors de la 10e édition des « Rendez-vous du local » de Sciences Po, le 5 juin.

Objectif : désendettement

Pour tous les chercheurs en finances locales présents à ce colloque, rien d’étonnant à ce prévisible coup de pression supplémentaire mis sur les collectivités : « les finances locales sont devenues l’objet de l’action publique locale dans la mesure où les collectivités doivent faire des efforts pour répondre aux objectifs de l’Union européenne », prévient Matthieu Conan, professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne.

« La baisse de l’endettement est l’obsession de Bercy », renchérit Patrick Le Lidec. « Or si la baisse des dotations a bien entraîné une baisse des dépenses, elle s’est également traduite par une hausse de l’endettement et de la fiscalité. D’où cette volonté de casser ces dynamiques ».

Le but ultime de la contractualisation est en effet le désendettement de monde local de 13 milliards d’euros d’ici 2022, comme le précise la loi de programmation des finances publiques 2018-2022.

Blocage à tous les étages

Si cette façon de contrôler les finances locales peut paraître aux chercheurs « moins brutale » que la baisse des dotations, elle est jugée bien différemment par les acteurs de terrain : « toutes discussions avec le préfet ont en fait été

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le double effet de la contractualisation financière

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X