Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[Editorial] Réforme territoriale

Surenchère territoriale

Publié le 08/06/2018 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

surencheres
Adobstock
Lors des assises de l’Association des petites villes de France, le 1er juin à Autun, paraphrasant l’historien Fernand Braudel, Edouard Philippe a expliqué qu’« un pays qui est en train de se faire ou de se refaire n’est pas un personnage simple ». De façon assez inédite, le Premier ministre a marqué sa volonté de prendre un peu de temps, alors que de son côté, le monde territorial semble décidé à s’emparer de tous les « outils », installés… ou promis.

Lors des assises de l’Association des petites villes de France, le 1er juin à Autun (*), paraphrasant l’historien Fernand Braudel, Edouard Philippe a expliqué qu’« un pays qui est en train de se faire ou de se refaire n’est pas un personnage simple ». De façon assez inédite, le Premier ministre a marqué sa volonté de prendre un peu de temps, alors que de son côté, le monde territorial semble décidé à s’emparer de tous les « outils », installés… ou promis.

Pause

Les associations d’élus et de territoriaux avaient effectivement demandé une pause dans la réforme territoriale, le temps de digérer les lois « Maptam » et « Notre ». A plusieurs reprises, le président de la République et Edouard Philippe les ont rassurés, reconnaissant qu’il fallait assurer une certaine période de stabilité juridique.

Certes, stabilité n’est pas immobilisme. Par exemple, le projet de révision constitutionnelle permettant la différenciation territoriale ne devrait pas tout chambouler, même s’il porte une forte avancée décentralisatrice. A l’inverse, les propositions les plus « osées » qui pourraient émaner du rapport d’« experts » de CAP 22 ne seront pas celles du gouvernement, ravalées ainsi au rang de contribution à la réflexion.

Créativité

Pourtant, les associations territoriales, plus remuantes qu’on ne veut le dire, se prennent au jeu de la disruption et poussent le potentiel ouvert par la réforme territoriale. L’Association des directeurs généraux des communautés de France veut, elle, remettre sur l’établi l’articulation entre communes et intercos.

Et les élus ne sont pas en reste : certains, jouant la carte de la différenciation territoriale, poussent à des fusions d’intercos reprenant les compétences départementales, ne serait-ce que pour contrer les puissantes métropoles. De la créativité donc !

Mais attention, toute réorganisation territoriale a des conséquences sur le management des agents et nécessite non seulement un portage politique, mais aussi, et surtout, une acculturation et la création, à chaque fois, d’une nouvelle histoire collective.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Surenchère territoriale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X