Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Médicosocial

Les centres de planification et d’éducation familiale au plus près de la population rurale

Publié le 07/06/2018 • Par Stéphanie Stoll • dans : Innovations et Territoires, Régions

le 26/04/16 Inauguration CDAS du Pays de Vitré
thomascrabot.com
En se basant sur un rapport de l’inspection générale des affaires sociales, le département a élargi l’accès aux services ayant trait à la sexualité et à la parentalité dans les zones reculées.

[Ille-et-Vilaine, 1 million d’hab.] « Nous avons proposé à nos élus de redéployer nos moyens en faveur des territoires ruraux en nous appuyant sur le rapport de l’inspection générale des affaires sociales (Igas) sur les centres de planification et d’éducation familiale (CPEF) de 2011 », explique Anne Le Fèvre, médecin et cheffe de service de la protection maternelle et infantile (PMI) du conseil départemental d’Ille-et-Vilaine.

« L’égalité femmes-hommes passe par le travail des femmes et par l’émancipation sexuelle, donc par le droit à la contraception, l’accès à l’information et à l’interruption volontaire de grossesse », pose Armelle Billard, conseillère départementale déléguée à l’égalité entre les femmes et les hommes. « L’accès aux prestations est conditionné par la proximité géographique, véritable difficulté pour les zones rurales ou périurbaines, où cet objectif doit être concilié avec celui de la discrétion », constataient les rapporteurs de l’Igas avant de préconiser d’« étendre la couverture géographique en ouvrant des relais de proximité autour des CPEF », notamment en développant des antennes et des centres. Le constat interpelle les agents, d’autant que les élus renforcent alors la territorialisation des services sociaux.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les centres de planification et d’éducation familiale au plus près de la population rurale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X