Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Grand Paris : Christian Blanc dévoile une partie de ses projets

Publié le 19/03/2009 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Un an moins un jour après sa nomination, le secrétaire d’Etat au développement de la région capitale entre, enfin, en scène. Tout, en ce 17 mars, y concourt. Le volet «Grand Paris» du rapport «Balladur» a été écarté par Nicolas Sarkozy, le 5 mars. Le 13, le chef de l’Etat a pris acte des conclusions des dix équipes d’architectes et d’urbanistes engagées dans la consultation internationale sur «Le grand pari de l’agglomération parisienne».
Christian Blanc peut procéder à ses annonces. «J’ai présenté le 14 mars, mon projet de développement économique et de réseau de transports urbains au président de la République qui l’a fait sien, dévoile-t-il en clôture du débat public sur le « Grand Pari ». Il a exprimé le souhait de le présenter, lui-même, dans sa globalité, après avoir rencontré les grands élus de la région parisienne». Nicolas Sarkozy devrait prendre la parole le 29 avril prochain, à l’occasion de l’inauguration de l’exposition autour des travaux des architectes et des urbanistes.

Développement économique avant tout
En attendant, le secrétaire d’Etat en dit un peu plus. Ses desseins, assure-t-il, sont tout entiers destinés à combler «une très grande absence chez les élus et les urbanistes : le développement économique». L’apôtre des pôles de compétitivité discerne, au-delà de ses deux priorités d’origine (Saclay et Roissy-Plaine de France), «des potentiels inédits dont on avait trace nulle part». «Plaine Commune, dans les cinq à dix ans, c’est un « hub » mondial de la création artistique depuis le chant jusqu’à la télévision et le cinéma, illustre-t-il. On va créer des dizaines de milliers d’emplois du XXIème siècle». Christian Blanc cite «les chercheurs de l’université René Descartes». Et, surtout, «une terre inconnue entre le périphérique sud de Paris et Evry d’où sortent 50 à 60% de la pharmacie française». L’ex-patron de la RATP en profite pour confirmer son projet de rocade de transports. Ce métro automatique, principalement en deuxième couronne «sur 130 km», circulerait 24h sur 24. Il serait réalisé dans «10 à 12 ans» pour un coût de «15 à 20 milliards d’euros».

La gouvernance après mars 2010
L’ancien préfet de la Seine-et-Marne se montre beaucoup moins disert au chapitre «gouvernance». A aucun moment, il ne reprend la proposition «Balladur» de fusionner les conseils généraux et les intercommunalités des quatre départements centraux de l’Ile-de-France. Christian Blanc «incline» à reporter ses préconisations en la matière. Le rendez-vous, dans la lettre de mission que lui avait adressée le président de la République en mai 2008, est fixé à «fin 2009». Le secrétaire d’Etat préfèrerait attendre l’après mars 2010, que passe l’orage de la campagne des régionales.

Cette précaution ne suffit pas à calmer l’ire de l’opposition. «Nous sommes face à un déni fascinant du travail des élus et des architectes» s’indigne Mireille Ferri, vice-présidente (Les Verts) du conseil régional d’Ile-de-France en charge de l’aménagement du territoire. «Les références incessantes de Christian Blanc à Napoléon III sont un problème à l’ère de la décentralisation et de la participation des citoyens» fulmine Anne Hidalgo, 1ère adjointe (PS) de la ville de Paris, chargée de l’urbanisme et de l’architecture. «Il découvre qu’il y a de la pharmacie au sud de Paris. On aurait pu lui faire une visite guidée s’il avait trouvé le chemin de nos bureaux» ironise-t-elle. «Seine-Amont, qui correspond à ce secteur, fait l’objet d’une opération d’intérêt national (OIN), complète Mireille Ferri. C’est d’ailleurs l’un des rares endroits où l’Etat accepte de travailler avec nous. Quant à son métro, il ne comporte aucun report modal». N’en jetez plus ! Le concert de louange déclenché par les propositions des architectes et des urbanistes semble déjà loin. Nicolas Sarkozy devrait, d’ici le 29 avril, peiner à retrouver les voies du consensus.

Pour en savoir plus
Lisez notre article du 26 février 2009 : «Exclusif : le rapport du comité Balladur à télécharger»
Consultez notre dossier d’actualité sur le Grand Paris

Régions

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Grand Paris : Christian Blanc dévoile une partie de ses projets

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X