Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

Taxe sur le foncier non bâti – Sites Natura 2000

Publié le 19/03/2009 • Par La Rédaction • dans : Réponses ministérielles

Dans le cas d’une exonération de TFNB en site Natura 2000, le propriétaire n’est plus redevable de cet impôt et le fermier bénéficie bien des effets de l’exonération de la Taxe sur le foncier non bâti (TFNB).
L’article 146 de la loi relative au développement des territoires ruraux du 23 février 2005 a introduit, dans le code général des impôts, un article 1395 E qui prévoit une exonération de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pendant cinq ans et renouvelable pour le propriétaire d’une parcelle située dans un site Natura 2000. Cette exonération est subordonnée à l’existence d’un DOCOB approuvé par arrêté préfectoral ainsi qu’à la souscription d’un engagement de gestion (contrat Natura 2000 ou charte Natura 2000) conformément au DOCOB en vigueur pour cette parcelle. Le code des impôts ajoute, dans le même article : « Pour les parcelles données à bail en application des articles L. 411-1 et suivants du code rural, l’adhésion à la charte ou le contrat doit être cosigné par le preneur (le fermier) ». L’article L. 415-3 du code rural prévoit que le partage de cette taxe (TFNB) entre le propriétaire et l’exploitant relève d’un accord particulier de droit privé. À défaut de cet accord, le code prescrit qu’un cinquième au plus de la taxe due par le propriétaire lui est reversée par le fermier. Dans le cas d’une exonération de TFNB en site Natura 2000, le propriétaire n’est plus redevable de cet impôt et le fermier bénéficie bien des effets de l’exonération de la TFNB dans la mesure où il n’est plus assujetti au reversement prescrit par l’article L. 415-3. En revanche, aucune disposition légale ne prévoit le reversement par le propriétaire d’une partie supplémentaire de l’exonération de TFNB au fermier. La loi laisse à l’appréciation des parties le soin de prendre des dispositions différentes. Une telle mesure ne peut en l’état que relever du cadre contractuel privé et d’un accord entre fermier et propriétaire. C’est à l’occasion de la cosignature du contrat ou de la charte par le preneur que propriétaires et fermiers peuvent s’accorder sur un éventuel reversement, total ou partiel, de l’exonération de TFNB.

Domaines juridiques

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Taxe sur le foncier non bâti – Sites Natura 2000

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X