Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

La tempête Klaus devrait coûter entre 1,2 et 1,4 milliard d’euros selon la FFSA

Publié le 19/03/2009 • Par La Rédaction • dans : France

La tempête Klaus devrait coûter entre 1,2 et 1,4 milliard d’euros aux assureurs, avec un nombre de sinistres estimé entre 650.000 et 700.000, a indiqué le 19 mars 2009 la Fédération française des sociétés d’assurance (FFSA).
La fédération a revu à la hausse la fourchette annoncée début février, qui se situait entre 1 et 1,4 milliard d’euros, avec un nombre de sinistres compris entre 400.000 et 600.000. L’estimation des sinistres concerne les particuliers et les entreprises.

Cinq départements (Gironde, Landes, Haute-Garonne, Pyrénées-Atlantiques et Aude) concentrent environ 70% du coût estimé de la tempête, qui a balayé le sud-ouest de la France le 24 janvier. La Gironde est le département le plus touché et représente 28% du coût global de la tempête.
En 1999, les tempêtes Lothar et Martin avaient coûté 7 milliards d’euros aux assureurs. « Les assureurs se sont mobilisés dès le début de la tempête. Ils continuent cette mobilisation sur le terrain et suivent attentivement la situation », a commenté le président de la FFSA, Bernard Spitz.

Instruits par les difficultés rencontrées en 1999 après le passage de Lothar et Martin, les assureurs avaient annoncé, fin janvier, une série d’initiatives visant à accélérer et à simplifier les procédures de déclaration de sinistres. Ces mesures prévoyaient notamment l’allongement du délai de déclaration et le relèvement des seuils d’intervention.

Pour aller plus loin
Lire aussi l’Evénement de la Gazette des communes du 23 mars «Electricité. Les collectivités en colère contre leur concessionnaire» p. 10 à 12

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La tempête Klaus devrait coûter entre 1,2 et 1,4 milliard d’euros selon la FFSA

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X