Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances locales

Intercommunalités : quel avenir financier ?

Publié le 16/05/2018 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : Actualité Club finances, France

DdPeLCsWkAIxUd2_TwitterPhilippeLaurent
Twitter Philippe Laurent
L'inquiétude sur le devenir des collectivités territoriales était palpable, le 15 mai, lors des Rencontres de l'AMF sur l'avenir financier des intercommunalités. Au cœur des échanges notamment, l'autonomie financière et fiscale mise en péril par la suppression totale de la taxe d'habitation.

Avec en moyenne 32 % des équipements directs du bloc communal réalisés par une intercommunalité, le poids des groupements n’a cessé de progresser. « Le flux entre les communes et les intercommunalités représentait 1,5 milliard d’euros en 2016, soit 1,6 % des dépenses de fonctionnement du bloc communal », a rappelé Thomas Rougier, secrétaire général de l’observatoire des finances locales.

La réforme fiscale précipitée par la suppression totale de la taxe d’habitation (TH) pose ainsi de réels enjeux financiers, au bloc communal mais également aux départements qui pourraient céder leur part de taxe foncière sur les propriétés bâties (TFPB). « Il y a urgence à trouver une solution. Or il ne peut pas y avoir de réponse générale qui consisterait à tout figer, alors que les relations entre communes et intercommunalités sont évolutives », déplore Philippe Laurent, maire de Sceaux et secrétaire général de l’AMF. De son côté, le vice-président de l’association et rapporteur de sa commission des finances, Antoine Homé, redoute la perte du lien entre fiscalité et services locaux.

L’autonomie financière et fiscale en suspens

Car derrière la suppression de la TH, c’est l’autonomie fiscale et financière des collectivités qui est en suspens. « L’autonomie fiscale est le pouvoir de taux et d’assiette des élus, alors que l’autonomie financière intègre une part des transferts de l’État. En tant que parlementaires, nous devons nous attacher à retrouver un équilibre entre les réalités du terrain et la réalité nationale », note Christophe Jerretie, député (LREM) de Corrèze, vice-président de la délégation aux collectivités territoriales et rapporteur de la « mission flash » sur l’autonomie financière des collectivités. Premier vice-président délégué de l’AMF et président du CFL (Comité des finances locales), André Laignel a rappelé que les deux structures s’étaient positionnées en faveur d’une reconnaissance de l’autonomie fiscale des collectivités territoriales.

Pour l’ensemble des intervenants, le débat technique sur la compensation de TH ne doit d’ailleurs pas occulter le choix politique sur le devenir des collectivités territoriale qui, sans autonomie fiscale et financière, ne jouiront plus d’une libre administration. « À l’horizon des trois ans, lorsque la suppression de TH sera totale, il n’y aura plus d’impôts, donc plus de dégrèvement possible et donc plus aucune garantie constitutionnelle. Ce serait un tournant de la décentralisation », s’inquiète André Laignel.

Améliorer la dotation d’intercommunalité

Interrogé sur la baisse de DGF de certaines communes, alors que le gouvernement s’était engagé à ne plus réduire les dotations, le directeur général des collectivités locales (DGCL), Bruno Delsol, a rappelé la règle de redistribution des richesses avec la nouvelle carte de l’intercommunalité. « Or on ne peut pas regarder la richesse d’une commune sans regarder la richesse de l’intercommunalité qui prend en charge des services et des équipements bénéficiant aux habitants de la commune. Mais ce phénomène n’est pas appelé à se reproduire », a-t-il expliqué, disant entendre le besoin de lisibilité et de prévisibilité revendiqué par les élus locaux.

La dotation d’intercommunalité – aujourd’hui totalement grippée de l’aveu de tous les intervenants – a également été abordée. Un groupe de travail du CFL devrait s’atteler à l’examen de pistes pour rénover son calcul dès la semaine prochaine. « Pour l’améliorer, il faut sortir des catégories juridiques auxquelles sont associées des enveloppes globales », a suggéré Bruno Delsol.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Intercommunalités : quel avenir financier ?

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

17/05/2018 07h43

Il y a vraiment une erreur de fond dans le débat; les CL sont libres de leurs choix, ce qui ne l’est pas, c’est de mal gérer son fonctionnement et son endettement, comme l’Etat le fait depuis des années sous la pression d’élus mégalo peu responsables.
Enfin, le monde a changé depuis Napoléon avec les transports, la communication, l’évolution des besoins notamment et la notion de bassin de vie doit s’imposer. Tous ces combats d’arrière garde de certains élus rétrogrades avec un ego enflé sont pitoyables.
On comprend bien que chacun défende son pré carré, mais le citoyen dans tout cela?

Commenter
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X