Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

L’économie sociale et solidaire, encore inclassable, un jour incontournable ?

Publié le 30/04/2018 • Par Emilie Denètre • dans : Dossiers d'actualité, France

economie-sociale-solidaire-ESS
momius / AdobeStock
L'ESS est intrinsèquement liée aux territoires sur lesquels elle se développe. En ce sens, les collectivités ne peuvent pas rester indifférentes, même si la rencontre entre ces deux mondes n'en est - bien souvent - qu'aux prémices.

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire (ESS) ? Comment la définir ? A quel champ appartient-elle ? C’est sur ces questions que nombre d’élus et d’acteurs des collectivités butent encore, déstabilisés par les formes multiples et transversales qu’emprunte l’ESS. Associations, fondations, mutuelles, coopératives en sont les structures originelles. Depuis 2014, les sociétés commerciales peuvent également revendiquer l’appartenance à cet écosystème, à la condition de respecter les valeurs liées à la solidarité et à l’utilité sociale. Le mode de gouvernance doit être démocratique et les bénéfices réinjectés dans l’organisation. Les champs travaillés par l’ESS sont, eux aussi, variés. Relevant traditionnellement d’une économie de la « réparation », l’ESS a aujourd’hui largement étendu son spectre d’actions en direction de l’innovation sociale, la transition écologique et du numérique.

Mais sa marque de fabrique est, sans aucun doute, son ancrage territorial. L’ESS vise à répondre aux besoins du territoire par les acteurs locaux, une spécificité qui en fait un interlocuteur naturel des collectivités. Et c’est d’ailleurs cette coopération « collectivités-ESS » que la loi du 31 juillet 2014 doit favoriser en structurant la filière et en jetant des ponts (conférence régionale de l’ESS, clauses sociales dans les marchés publics) entre ces deux mondes qui se côtoient sans toujours se comprendre. Car, sans la bienveillance publique, nombre de structures ne pourraient pas voir le jour face à la concurrence de la loi du marché. Une relation qui n’est pas pour autant à sens unique, loin s’en faut !

Un potentiel d’emplois

De nombreux élus ont déjà compris les gains territoriaux qu’ils peuvent espérer en soutenant cette économie alternative. « Je sais très bien qu’aujourd’hui plus aucune entreprise classique ne va arriver chez nous avec des milliers d’emplois. Cette période-là est révolue, constate Marie Meunier-Polge, conseillère régionale d’Occitanie, déléguée à l’économie sociale et solidaire. Et justement, avec l’ESS, vous avez un potentiel d’emplois ! Bien sûr, ce sera trois emplois, par-ci, six, par-là, ou douze, ici. Mais ils sont solides et non délocalisables. »

L’Europe, grâce à ses fonds structurels, encourage d’ailleurs ces initiatives locales et accompagne de plus en plus de collectivités et de porteurs de projets socialement responsables. L’ESS impose donc de penser l’économie autrement, la politique également. Un pari d’avenir ?

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’économie sociale et solidaire, encore inclassable, un jour incontournable ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X