Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie sociale et solidaire

ESS : les lois « Hamon » et « Notre » ont rebattu les cartes dans les territoires

Publié le 02/05/2018 • Par Emilie Denètre • dans : Dossiers d'actualité, France

GAZ17_Dossier
Pascale Distel / La Gazette
L’ESS a vécu, en l’espace de trois ans, une série de bouleversements législatifs qui a modifié son écosystème. Mais si cette forme d’économie est mieux connue dans les territoires, elle n’est pas encore un réflexe partout.

« La loi ESS n’a que trois ans, les décrets ont, eux, entre dix-huit et vingt-quatre mois… C’est encore un peu tôt pour définir les impacts exacts, mais il y a de fortes tendances ! Et ce dont on se rend compte, c’est que la loi Hamon de mars 2014 a permis de rendre visibles les actions qui étaient déjà menées par l’ESS dans les territoires », explique Marie-Martine Lips, présidente du Conseil national des chambres régionales de l’économie sociale et solidaire (CNCRES). Un point de vue que partage Anne-Laure Federici, déléguée générale du Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire (RTES) : « Grâce à la loi, l’ESS n’a plus cette dimension marginale qu’elle pouvait avoir il y a encore quelques années ! »

Une loi qui a été immédiatement suivie par un petit séisme législatif : la loi « Notre » de 2015. Ce texte, en imposant un volet « ESS » au sein des schémas régionaux de développement économique, d’innovation et d’internationalisation (SRDEII), a aussi eu des conséquences sur l’écosystème de l’ESS. « Même si, selon les régions, cela demeure assez variable, vous avez au moins quelques lignes sur l’ESS dans tous les SRDEII », poursuit Anne-Laure Federici, qui ne cache pas que cette « connaissance » peut parfois rester très superficielle.

De 10 à 18 % du PIB

En effet, l’ESS est encore bien souvent cantonnée – dans l’imaginaire des élus et des services – à la case économie de la réparation et de l’insertion par l’emploi ou est diluée dans d’autres politiques publiques. « Le paysage politique a changé après les élections régionales de décembre 2015. Certaines régions ont décidé d’intégrer, par exemple, l’ESS à l’économie de la proximité. Le risque étant évidemment de freiner le développement de cette économie », souligne Denis Hameau, vice-président de la région Bourgogne – Franche-Comté et président de la commission « économie sociale et solidaire » de l’Association des régions de France (ARF).

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

ESS : les lois « Hamon » et « Notre » ont rebattu les cartes dans les territoires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X