Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Economie sociale et solidaire

ESS : des fonds européens sont possibles… si l’on y met la forme

Publié le 03/05/2018 • Par Emilie Denètre • dans : Dossiers d'actualité, Europe

EU flags in front of Berlaymont building
Fotolia
Pour les collectivités et les porteurs de projets de l’ESS, les fonds européens semblent souvent trop complexes. Pourtant, une fois les règles comprises, cette aide financière peut permettre de boucler des budgets.

« En matière d’ESS, il existe deux types de fonds européens accessibles aux collectivités et aux porteurs de projets : les programmes structurels européens, avec des objectifs négociés entre les régions, l’Etat et l’Europe sur une période donnée, ainsi que des programmes européens (Urbact ou Cosme), gérés en direct par Bruxelles tout comme certains appels à projets », rappelle Patricia Andriot, vice-présidente du Réseau des collectivités territoriales pour une économie solidaire , chargée de l’ESS. Selon elle, la France, après avoir longtemps sous-consommé ce type de fonds, semble aujourd’hui en phase de rattrapage, y compris en matière d’ESS. Mais un problème demeure : celui de la mauvaise réputation de ces fonds, jugés trop souvent complexes à monter.

    ...
Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

ESS : des fonds européens sont possibles… si l’on y met la forme

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

04/05/2018 11h59

Quelle drôle d’idée que ces fonds européens; bon, c’est sûrement sympa de pouvoir obtenir de l’argent de l’UE quand on ne peut en avoir de la part de l’Etat… Mais si l’Etat n’en a plus à distribuer directement, vu qu’il réduit chaque année ses budgets, ses dotations et autres, c’est peut-être parce qu’il en donne à l’UE et qu’il n’en voit revenir qu’une partie…
Il serait tellement plus simple de gérer nous-mêmes nos budgets sans attendre le bon vouloir des fonctionnaires de Bruxelles, non ?
Précisons, si c’était encore nécessaire, que l’UE ne nous donne même pas un seul centime; elle ne fait que nous rendre une partie de ce qu’elle nous prend ! Et une partie, seulement…

manava22

08/05/2018 10h26

bonjour,

les fonds de cohésion existent et c’est en général pour aider à financer des projets d’investissements (FEDER) et une meilleure insertion dans le monde du travail (FSE) pour les personnes éloignées de l’emploi ; cela fonctionne comme une mutuelle : les gens cotisent(ici ce sont les états membres) pour que ceux (les régions européennes en retard ) puissent accéder aux mêmes droits que les autres ; c’est donc exagéré de dire que l’Europe nous prend et nous en rend une partie sans expliciter ce que l’Europe fait de notre argent. Par exemple, l’Europe doit se décarboner (abandon des énergies fossiles) en finançant des énergies décarbonatées ; notre Président doit prendre cela en main et tourner le dos au charbon ( essayer de convaincre nos amis allemands). Au contraire, en soutenant le Frexit, ce sera du chacun pour soit , un risque pour le climat et aussi un gros risque de dictature.
A plus tard

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X