Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Infrastructures

Routes : malgré les préjugés, les matériaux alternatifs présentent des atouts

Publié le 26/04/2018 • Par Isabelle Verbaere • dans : actus experts technique, Dossiers du Club Techni.Cités, France

Routes
Stockr
La loi relative à la transition énergétique pour la croissante verte impose des objectifs ambitieux d’utilisation des matériaux recyclés. Les retours d’expérience des collectivités qui ont anticipé ce texte démontrent qu’ils sont réalistes.

Cet article fait partie du dossier

Etat des routes : pourquoi il faut agir

Utiliser des matériaux alternatifs lors des opérations de réfection ou de construction de chaussées n’est plus une option, mais une obligation. « Tant qu’il n’y avait pas de contraintes, les maîtres d’ouvrage restaient très frileux à l’idée d’y avoir recours », observe Ariane Graziani, directrice générale de la chambre syndicale des travaux publics de Seine-et-Marne. Ils sont aujourd’hui au pied du mur.

L’article 79 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe en effet différents objectifs de valorisation. Elle prévoit, depuis janvier 2017, qu’au moins 50 % en masse de l’ensemble des matériaux utilisés pendant l’année sur les chantiers routiers de construction soient issus du réemploi, de la réutilisation ou du recyclage de déchets. En 2020, cette proportion passera à 60 %.

Réemploi et réutilisation

Le réemploi correspond aux matériaux produits et mis à profit sur le site, comme les terres excavées employées pour remblayer. La réutilisation désigne des matériaux, comme des gravats, qui sortent du chantier pour être exploités ailleurs. Les matériaux recyclés sont des déchets ayant bénéficié d’un traitement pour être valorisés. C’est le cas des agrégats d’enrobés rabotés qui sont ensuite

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Routes : malgré les préjugés, les matériaux alternatifs présentent des atouts

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X