Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Ile-de-France. Budget 2009 : le conseil général de l’Essonne vote son «bouclier social» dans le budget 2009

Publié le 23/03/2009 • Par Marion Kindermans • dans : Actualité Club finances, Régions

Le terme est évidemment lourd de signification. En réaction au «bouclier fiscal» du président de la République, le conseil général de l’Essonne, présidé par Michel Berson (PS), a intégré le 23 mars 2009, lors du vote de son budget primitif 2009, un «bouclier social».

Dans un budget global de 1,2 milliards d’euros, quasi-stable par rapport à 2008, les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 913 millions d’euros, dont une grande majorité va au «bouclier social» sous forme d’aides sociales diverses.

Le programme d’investissement, lui, atteint 307 millions d’euros, dont 1/3 pour les transports. Il est financé en partie par l’épargne brute dégagée par le budget de fonctionnement (93 millions d’euros) et par les autres recettes d’investissements (80,1 millions). L’emprunt net s’élève à 135 millions d’euros. «L’emprunt finance seulement 44% de nos investissements», déclare Michel Berson.

Pour 2009, le conseil général note que les droits de mutation sur les transactions immobilières (frais de notaire) continueront de chuter (à 140 millions d’euros), après la baisse de 17% en 2008 (à 148,2 millions). Le département évalue également «les arriérés de l’Etat» à 29,1 millions d’euros pour 2009. Enfin, les pertes de recettes «dues au plafonnement de la TP» sont estimées à 19,7 millions d’euros en 2009. Le budget 2009 fait appel à la hausse de la fiscalité : + 3,5% pour la taxe d’habitation et foncière des ménages et + 5,25% pour la taxe professionnelle.

Pour en savoir plus
Consultez les budgets des principales collectivités dans le Club Finances de la Gazette

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Budget 2009 : le conseil général de l’Essonne vote son «bouclier social» dans le budget 2009

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X