Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Education

Le microlycée offre une deuxième chance de passer le bac aux élèves décrocheurs

Publié le 24/04/2018 • Par Baptiste Cessieux • dans : Actu experts prévention sécurité, Innovations et Territoires, Régions

Microlycée Rennes
Microlycée Rennes
En 2017, un microlycée a été créé à Rennes, en six mois, afin d’aider les jeunes en difficulté. Un record qui tient à une bonne coordination entre collectivité et rectorat. En septembre 2018, le microlycée accueillera 20 nouveaux élèves en classe de première.

[Bretagne 4,65 millions d’hab.]

La Bretagne a beau afficher chaque année le meilleur taux de réussite au bac, elle compte tout de même quelque 1 500 cas d’élèves en situation de décrochage scolaire par an. Pour ces derniers, des initiatives existent, portées par les collectivités et les associations, en vue de les informer et de les réinsérer dans de nouvelles filières. Après la première année de décrochage, certains jeunes pourraient en effet rejoindre un cursus les menant au baccalauréat. Afin d’accompagner ces profils, souvent réfractaires au principe de l’école, il existe la solution des microlycées, expérimentée pour la première fois en 2000, à Sénart (123 700 hab.).

Intégration

Cette initiative est reproduite dans différentes régions et en Bretagne depuis septembre 2016 – la France compte aujourd’hui une cinquantaine de microlycées. « Nous avons remarqué que de nombreuses solutions existaient en amont pour accompagner les élèves en cours de décrochage, mais peu de choses en aval pour les élèves déjà sortis du cursus scolaire, explique Loïc Le Gouzouguec, conseiller académique « recherche et développement en innovation et en expérimentation » au rectorat de Rennes. Nous avions déjà observé l’initiative des microlycées et, sous l’impulsion du nouveau recteur, Thierry Terret, nommé en 2016, nous avons lancé le nôtre au sein du lycée Victor-et-Hélène-Basch, à Rennes. »

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le microlycée offre une deuxième chance de passer le bac aux élèves décrocheurs

Votre e-mail ne sera pas publié

ssrw38

24/04/2018 10h00

« Financement : la région a financé l’équipement et l’aménagement des salles pour un montant de 45 000 €.
Encadrement : pour 14 élèves, une dizaine de professeurs et deux encadrants pédagogiques. »
Et si l’on mettait un peu plus de moyens pour tous dès le plus jeune âge et pas seulement une fois qu’il est presque trop tard ! Ne serait ce pas de l’égalité ?

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X