Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Enfance

Protection de l’enfance : des recommandations pour mieux détecter les enfants

Publié le 13/04/2018 • Par Catherine Maisonneuve • dans : France

cry
George Hodan / Public domain
Des enfants sont restés reclus pendant des années, hors des radars des services sociaux. Le Défenseur des Droits fait de ce fait divers dramatique l'occasion d'une piqure de rappel aux collectivités territoriales sur leurs devoirs en matière de protection de l'enfance. L'Association nationale des assistants de service social salue ses recommandations en mettant toutefois l'accent sur un contexte difficile.

Février 2014, cité des 4000 à La Courneuve, quatre frères et sœur âgés 6 ans, 5 ans, 2 ans et 2 mois sont découverts par la police et les services sociaux, reclus depuis leur naissance dans une pièce de l’appartement familial. Mal nourris, jamais scolarisés, pas soignés, ils souffrent d’importants retards psycho-moteurs. L’alerte a été donnée quelques jours auparavant par l’hôpital à propos de la dernière-née.

Le fait divers fait grand bruit, la presse parle d’ « enfants sauvages ». Ils sont placés en établissement spécialisé et en familles d’accueil, et les parents, originaires d’Inde, sont mis en examen pour « privation de soin par ascendant » ; la maltraitance n’a pas été retenue. Des enfants ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Protection de l’enfance : des recommandations pour mieux détecter les enfants

Votre e-mail ne sera pas publié

sujet délicat

13/04/2018 01h55

Largement compensés par ceux qui sont retirés à leurs familles sous de fallacieux prétextes (voir affaire Rachel par exemple). Eh oui le travail est difficile (mais en existe t il qui ne le soit pas ?), délicat mais ces personnels ont fait des études en conséquence, alors pourquoi ne pas prendre le temps de réfléchir de se poser les bonnes questions de s’entourer de conseils de spécialistes reconnus et admis par les familles ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X