Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Olivier Dussopt : « Il nous faut mieux associer les employeurs publics locaux sur le point d’indice »

Fonction publique territoriale

Olivier Dussopt : « Il nous faut mieux associer les employeurs publics locaux sur le point d’indice »

Publié le 05/04/2018 • Par Aurélien Hélias • dans : France, Toute l'actu RH

olivier-dussopt-une
V. Vincenzo
Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l'Action et des comptes publics, Olivier Dussopt revient sur la réforme de la fonction publique, dont il a la charge. Recours aux contractuels, éventuelle décorrélation du point d'indice, rémunération au mérite, suppression de 70 000 postes... L'ancien président des petites villes précise les intentions du Gouvernement pour l'avenir de la fonction publique territoriale.

 

L’objectif gouvernemental de supprimer 120 000 postes de fonctionnaires, dont 70 000 dans la FPT d’ici à 2022, ne reprend-il pas la logique comptable de la RGPP ?

Olivier Dussopt : Non, et à l’inverse de la RGPP dont l’objectif unique était la baisse drastique des effectifs, le gouvernement d’Edouard Philippe a fait le choix du dialogue jusqu’à la fin 2018. Cette méthode s’est traduite par la mise en œuvre du programme Action publique 2022 qui permet aux agents, mais aussi à nos concitoyens, de débattre sur les missions de service public, et va se poursuivre avec de nombreux temps de concertation, tant avec les organisations syndicales représentatives de la fonction publique qu’avec les employeurs, sur les chantiers annoncés par le Premier ministre lors du CITP du 1er février. Supprimer 120 000 postes en profitant des départs à la retraite, c’est effectivement un objectif à atteindre… et il est atteignable.

Pourquoi vouloir faciliter le recours aux contractuels ?

Il ne s’agit pas de multiplier les contrats courts mais de permettre le recrutement d’agents aux compétences parfois rares et dont les employeurs publics ont besoin pour un temps déterminé (entre un et cinq ans) sur des projets identifiés, par exemple de …. Lire la suite sur le site du Courrier des maires

Lire le premier volet de cette interview, consacrée à la contractualisation financière Etat-Collectivités 

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Olivier Dussopt : « Il nous faut mieux associer les employeurs publics locaux sur le point d’indice »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X