Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] Chantiers gouvernementaux

Contractualisation : l’art de la négociation

Publié le 06/04/2018 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

Mondela Fotolia
Si l’on considère que la négociation est un art, il faut aussi admettre qu’il existe plusieurs écoles. Art primitif, naïf, impressionniste, néoréaliste, moderne…

Si l’on considère que la négociation est un art, il faut aussi admettre qu’il existe plusieurs écoles. Art primitif, naïf, impressionniste, néoréaliste, moderne… De quelle école relève la façon dont le gouvernement Philippe exerce la négociation ? Une interrogation d’autant plus d’actualité que la contractualisation, promue au rang de méthode adaptée, agile et en prise avec la réalité, est de tous les chantiers gouvernementaux. Il faut alors revenir sur la définition du contrat. « Le contrat est un accord de volontés entre deux ou plusieurs personnes, destiné à créer, modifier, transmettre ou éteindre des obligations » (art. 1101 du code civil). Un accord de volontés, donc.

De l’esquisse au rendu

Alors que seule l’Association des maires de France avait boudé la conférence nationale des territoires de Cahors livrant les premières esquisses des contrats entre l’Etat et 322 collectivités, c’est désormais l’ensemble des associations représentant les collectivités qui font bloc contre le gouvernement, une fois le détail de la mise en œuvre de ces contrats connus. Autre chantier lourd : refonder le contrat social avec les agents. La concertation avec les organisations syndicales, lancée le 29 mars, est mal embarquée. Certains des syndicats présents considèrent s’être fait flouer jusque-là et s’interrogent désormais sur leur participation future ; d’autres attendent que la concertation annoncée commence réellement…

Diversion

Le gouvernement, parce qu’il y a urgence, parce qu’il faudrait mener tous les chantiers de front, parviendra-t-il à agir en réelle concertation ? Le souhaite-t-il vraiment ? Il semble pourtant savoir faire preuve de réalisme. Il indique, discrètement, avoir renoncé au projet présidentiel de décorellation du point d’indice. A moins que la présentation de cette mesure n’était qu’une technique de négociation « musclée » : annoncer le pire et l’inacceptable, pour ensuite le retirer, en gage d’écoute de l’autre. Une manœuvre de diversion, en quelque sorte.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Contractualisation : l’art de la négociation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X