Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Des présidents de région demandent un moratoire sur la réforme des lycées jugée «précipitée»

Education

Des présidents de région demandent un moratoire sur la réforme des lycées jugée «précipitée»

Publié le 24/03/2009 • Par Raphaël Richard • dans : France

Les deux représentants de l’Association des régions de France (ARF) présents aux Rencontres nationales jeunesses en région, les 19 et 20 mars à Nantes, ont exigé «que l’ensemble des réformes des lycées fassent l’objet d’un moratoire». Ils considèrent que les élus doivent s’«opposer à des réformes mal préparées, improvisées, précipitées et dont toutes les conséquences n’ont pas été appréciées préalablement».

Jacques Auxiette, président du conseil régional Pays-de-la-Loire et de la commission éduction de l’ARF, et Jean-Paul Denanot, président de la région Limousin et de la commission formation de l’ARF, jugent notamment «incompréhensible d’avoir dissocié la réforme du lycée professionnel et du lycée d’enseignement général et technologique». Une démarche qu’ils perçoivent comme «une sorte de mépris à l’égard de la voie professionnelle».

Impact sur l’apprentissage
Ils dénoncent également les conséquences sur les régions des choix opérés actuellement dans le cadre de cette réforme et notamment l’ignorance de leurs impacts sur l’apprentissage qui relève, selon eux, «d’un manque de sérieux».
«On assiste à un démantèlement du service public dont les conséquences financières ne sont pas neutres pour les régions et leurs habitants, contraintes d’augmenter leurs dépenses pour pallier au désengagement de l’Etat», observent les deux élus.

Enfin, ces membres de l’ARF demandent que les régions soient «impérativement associées à toute décision relative à l’évolution du système éducatif».

Richard Descoings, directeur de Sciences-Po Paris, a été chargé en janvier 2009 d’une mission concernant la réforme du lycée. Cette dernière doit entrer en oeuvre à la rentrée scolaire 2010, mais des mesures relatives au bac pro et applicables dès septembre 2009 ont déjà été annoncées par le ministère de l’Education.

Pour en savoir plus
Consultez notre article du 23 mars «Richard Descoings ouvre un site pour consulter les lycéens»

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des présidents de région demandent un moratoire sur la réforme des lycées jugée «précipitée»

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X