Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Moratoire sur les centres commerciaux : l’association Centre-ville en mouvement délivre un bon point

Désertification

Moratoire sur les centres commerciaux : l’association Centre-ville en mouvement délivre un bon point

Publié le 29/03/2018 • Par Sophie Le Renard • dans : France

Rue du centre-ville de Narbonne, dans l'Aude.
Rue du centre-ville de Narbonne, dans l'Aude. Wikimedia Commons / cc by Henri Sivonen from Helsinki, Finland
L'association d’élus locaux Centre-Ville en mouvement vient de présenter les premiers résultats d'une étude qui recueillent l'état de santé zones commerçantes en coeur de ville. L'occasion également d'avancer des propositions et de réagir au projet de moratoire sur les centres commerciaux portée par le gouvernement.

«Pour la première fois nous avons un gouvernement qui commence à être courageux» a déclaré Patrick Vignal, député de l’Hérault (LREM) et Président de Centre-Ville en mouvement. Cette association d’élus locaux a tenu une conférence de presse le 28 mars dernier lors de la 9ème Journée de Management de centre-ville qu’elle organisait au Salon Franchise Expo.

Le parlementaire a profité de l’occasion pour se féliciter des « choix encourageants » suite à l’annonce des 222 villes qui bénéficieront du plan Action cœur de ville de Jacques Mézard, Ministre de la Cohésion des territoires. L’idée d’un moratoire sur l’extension des zones commerciales en périphérie des villes, portée par l’association, semble cheminer. Le plan gouvernemental prévoit ainsi cette possibilité au niveau local, conditionnée toutefois à la décision des préfets.

Des centres-villes très peu animés…

Cette conférence était également l’occasion de dévoiler les premiers résultats d’un questionnaire, envoyé sous forme d’un « carnet de santé » coloré. Objectif ? Proposer à tous les maires de mesurer l’état de santé de leurs centres-villes. Les collectivités se sont prêtées au jeu avec 221 réponses pour les  villes de plus de 10 000 habitants et 1 152 retours pour les communes de moins de 10 000 habitants.

Et le constat est édifiant. Un tiers des maires qui ont répondu considèrent que leur cœur de ville est « peu voire très peu » animé tandis qu’un quart indique un taux de vacance commerciale de plus 14% alors que le taux moyen des commerces vides est de 12%.

Selon l’association, ceux-ci peuvent être néanmoins beaucoup plus nombreux dans certains cas. Les élus considèrent à 80% que «de plus en plus de professions de santé et libérales quittent le centre.» Une majorité des maires déclarent également un taux de logement vacants en centre-ville de 10 à 20 %.

… Mais tout n’est pas noir

Le « carnet de santé » proposait aussi aux maires de donner leur point de vue sur des solutions. La piétonisation des rues a beau être adoptée par deux tiers des villes, 43 % des maires ne considèrent pas que cela soit un outils pertinent pour l’attractivité de leur centre. La création d’une agence d’ingénierie dédiée à ces problématiques, d’une fiscalité assouplie et incitative ou la mise en place d’un moratoire sont d’autres remèdes approuvés par les maires et aussi portés par Centre-ville en mouvement.

Face à cette morosité, Patrick Vignal voit néanmoins des signes positifs. « Les enseignes en périphérie perdent des parts de marché mais les personnes âgées commencent à revenir vivre en centre-ville et elles auront besoin de services notamment en matière de santé » Ainsi, l’association souhaite mettre en place des incitations fiscales sur douze ans pour que les professions médicales, de justice et les artisans s’y installent. « Nous prônons une fiscalité allégée et plus juste. » dit avec conviction l’élu de la majorité présidentielle.

Enfin, l’association travaille à la création d’un nouveau cursus universitaire pour de futurs managers de centre-ville. Ce cycle de formation serait centré sur les enjeux, solutions et méthodes pour la revitalisation des coeurs urbains.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Moratoire sur les centres commerciaux : l’association Centre-ville en mouvement délivre un bon point

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X