Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Vidéosurveillance intelligente : les premiers enseignements

Publié le 27/03/2018 • Par Gabriel Thierry • dans : Actu experts prévention sécurité, France, Innovations et Territoires

Camera_surveillance_Fotolia
FOTOLIA
Reconnaissance faciale, détection de scènes de violence, signalement d’un colis suspect… Les nouvelles possibilités qu’offre la technologie sont multiples. Alors que les collectivités sont encore peu nombreuses à s’y intéresser, les retours d’expérience des villes pionnières sont riches d’enseignements. L’usage des villes se révèle assez nuancé même si toutes reconnaissent que ces nouveaux outils facilitent le travail d’exploitation.

Les villes se laisseront-elles séduire par la vidéosurveillance intelligente ? Alors que le déploiement de caméras s’est poursuivi au cours des dix dernières années à un rythme soutenu partout sur le territoire, et ce, en dépit des nombreuses mises en cause scientifiques sur leur efficacité, de nouvelles technologies de surveillance débarquent en France et ne laissent pas insensibles certains élus.

C’est le cas dans le département des Yvelines qui s’apprête à mettre en place un dispositif particulièrement lourd sur près de 200 sites, collèges, casernes de sapeurs-pompiers ou autres bâtiments. Un plan massif évalué à 13 millions d’euros qui met en avant une poignée de logiciels « intelligents » chargés de détecter des situations anormales, offrant, promet le département, une réponse « plus rapide » et « plus facile ».  Les Yvelines ne sont pas un cas isolé. Plusieurs collectivités expérimentent en France l’utilisation d’algorithmes de détection d’incidents couplés à des caméras, comme Toulouse, ou s’y préparent, comme Marseille. Cette technique doit « permettre à nos agents de police municipale de travailler dans de meilleures conditions, notamment de faire de la recherche d’images plus rapide », détaille Caroline Pozmentier-Sportich, adjointe au maire de Marseille (858 100 hab.), chargée de la sécurité.

Quel apport ?

Mais à quoi sert cette couche supplémentaire de logiciel ? Dans les Yvelines, quatre entreprises vont fournir l’intelligence des caméras (détection de présence, contrôle périmétrique, détection de mouvements de foule ou d’un sac abandonné), tandis qu’une cinquième société se concentre sur la détection de sons anormaux. « Les caméras sont plus faciles à paramétrer dans des bâtiments, explique Dominique Legrand, le président de l’Association nationale de la vidéoprotection (AN2V) qui réunit 80 entreprises de vidéoprotection. Un collège, nous savons comment il vit. » Mouvement de foule suspect, intrusion la nuit… les pistes ne manquent pas pour mieux sécuriser ces emprises.

Pionnière revendiquée dans ce domaine, la ville de Nice (342 500 hab.) s’intéresse à ces nouvelles technologies depuis 2010. « Les types de détection nous aident à détecter la présence d’un colis suspect, d’un attroupement, d’un mouvement de foule ou d’un maraudage, c’est-à-dire une intrusion dans un périmètre défini pendant un laps de temps donné », explique la ville, qui compte près de 1 800 caméras de vidéosurveillance. Les derniers progrès rendent possible aujourd’hui l’identification d’un objet, d’un véhicule ou d’une personne en fonction d’un signalement donné, comme par exemple une voiture rouge dans un quartier, y assure-t-on.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vidéosurveillance intelligente : les premiers enseignements

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X