Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Politique de la ville

Qui siègera au conseil présidentiel des villes ?

Publié le 20/03/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

marseille-quartier-hlm-banlieue-UNE
Vpe / Wikimedia commons CC BY-SA 3.0
Alors qu’un plan gouvernemental en faveur des quartiers prioritaires est attendu en mai prochain, le conseil présidentiel des villes, voulu par Emmanuel Macron pour nourrir sa réflexion, a tenu une première réunion. Si sa composition n’a pas été dévoilée, plusieurs noms sont déjà connus.

C’était l’une des annonces les plus inattendues d’Emmanuel Macron lors de son « discours de Tourcoing » sur la politique de la ville en novembre dernier : la création d’un conseil présidentiel des villes composé de personnalités issues des quartiers prioritaires, des « capteurs » selon le terme de l’Elysée destinés à « nourrir la réflexion du président de la République » sur la « mobilisation nationale » qu’il appelle de ses voeux.

Une instance d’échange directement placée auprès du chef de l’Etat, qui en aurait eu l’idée la veille de son discours à Tourcoing à l’occasion d’un dîner avec plusieurs représentants de la société civile.

Quatre mois plus tard et alors que la mission conduite par l’ancien ministre Jean-Louis Borloo s’apprête à rendre courant avril ses conclusions, préalables à un plan gouvernemental, cet énigmatique « conseil présidentiel » s’est réuni pour la première fois le 13 mars dernier en présence de la secrétaire générale adjointe de l’Elysée, Anne de Bayser. Une première réunion éventée par le Bondy blog et plusieurs médias nationaux.

Contacté par la Gazette, l’Elysée confirme cette réunion du « conseil présidentiel » composé de 12 hommes et 12 femmes. Si aucune liste n’a encore été établie, plusieurs noms sont déjà connus :

  • Saïd Hammouche, président et fondateur du cabinet de recrutement Mozaïk RH ;
  • Mohamed Mechmache, fondateur de « AC le feu » et de la coordination “Pas sans nous” et co-auteur d’un rapport pour une réforme radicale de la politique de la ville ;
  • Laëtitia Nonone, présidente de l’association « Zonzon93 » et membre de « Pas sans nous » ;
  • Anne Charpy, fondatrice des « Voisins malins » ;
  • Majid El Jarroudi, fondateur de l’Adive, l’Agence pour la diversité entrepreneuriale,
  • l’humoriste Yassine Bellatar ;
  • Allaoui Guenni, ancien boxeur, directeur de l’association d’insertion professionnelle Emergence au Havre.
  • Patrick Curmi, président de l’université d’Evry ;
  • Aisseta Cissé, directrice de Génération II ;
  • Abdelkader Haroune, commissaire divisionnaire, président de l’association « Les chemins de la réussite » ;
  • Fayçal Karoui, chef d’orchestre, directeur de l’Orchestre de Pau Pays de Béarn.

La liste n’est pas complète mais « pourra évoluer » d’ici à la première réunion officielle qui aura lieu « avant l’été » en présence du président de la République, avance l’Elysée.

Le calendrier de la « mobilisation nationale pour les quartiers » promise par Emmanuel Macron a été modifiée à plusieurs reprises depuis l’automne. Après la remise des conclusions de Jean-Louis Borloo en avril, Matignon évoque un comité interministériel des villes en mai, sans davantage de détails, afin de « mettre en musique » le plan gouvernemental. Une réforme très attendue par les élus et les professionnels échaudés par les coupes budgétaires de l’été 2017 qui devrait donc précéder le lancement du conseil présidentiel des villes.

Thèmes abordés

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Qui siègera au conseil présidentiel des villes ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X