Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[OPINION] BUDGET PARTICIPATIF

Le budget participatif, la décision publique à la portée de tous

Publié le 27/03/2018 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Faily budget concept. Miniature family on coins pile.
Kirill Makarov
Le budget participatif a le vent en poupe et il existe au moins une raison de s’en féliciter : c’est un fantastique dispositif d’acculturation à la participation citoyenne.
Nicolas Patte

Nicolas Patte

directeur de la communication de la start-up Cap collectif

Le budget participatif a le vent en poupe et il existe au moins une raison de s’en féliciter : c’est un fantastique dispositif d’acculturation à la participation citoyenne. Il existe depuis la fin des années 90, notamment à travers plusieurs expériences menées en Amérique du Sud, mais sa médiatisation est plus récente avec l’arrivée de plateformes numériques dédiées. Paris et son budget participatif font évidemment la une des gazettes, mais la capitale n’est pas la seule collectivité territoriale à s’être lancée dans cette expérimentation. Rennes, Grenoble, Metz, Montreuil, Mulhouse et bientôt Angers, Clermont-Ferrand, Santeny, Lille ou Le Mans rentrent eux aussi dans le club de ceux qui ont décidé de repenser les modes d’élaboration des politiques publiques avec leurs habitants.

Pour une collectivité, réaliser un budget participatif, c’est l’assurance de mettre en lumière au moins cinq vertus du budget participatif. A condition, bien sûr, de s’y investir réellement et de ne pas jouer le « coup de com’ » !

Le budget participatif, un facteur de confiance

Tout d’abord, le budget participatif est concret : il s’agit de dépenses d’investissement, et les projets proposés contribuent, par conséquent, à l’amélioration du cadre de vie des habitants. ll favorise également la confiance : la collectivité réserve une enveloppe budgétaire à la réalisation de projets proposés et choisis par les citoyens. Elle répond en partie au scepticisme que les citoyens peuvent exprimer vis-à-vis des processus de participation parfois (trop ?) complexes ou malheureusement cosmétiques que l’on peut leur proposer.

De plus, le budget participatif est inclusif : il permet une articulation fluide entre le numérique (la plateforme) et les dispositifs présentiels imaginés par la collectivité – tels que des ateliers d’idéation à l’échelle des quartiers ou du vote déambulatoire – pour toucher des publics absents des démarches participatives habituelles. Ensuite, le budget participatif est pédagogique : il permet notamment une meilleure compréhension du rôle et du travail des élus et des services au niveau budgétaire, ainsi qu’une meilleure connaissance des institutions et de ce qui relève de la compétence des différents échelons territoriaux. Enfin, le budget participatif favorise la collaboration entre les services : l’ensemble du traitement des projets se déroule en ligne et le travail d’instruction des dossiers entre les agents des différents services s’en trouve optimisé.

Intelligence collective

La participation citoyenne est un enjeu considérable pour les années à venir. Elle est le gage d’une transformation réelle de la société, où chacun devrait pouvoir être un acteur à part entière du monde dans lequel il vit, et dans laquelle l’intelligence collective serait la clé d’une plus grande efficacité et d’une plus grande légitimité des décisions prises au nom de l’intérêt général.

Le budget participatif peut devenir un élément central de cette transformation démocratique. Mieux, il est une porte d’entrée idéale vers la mise en musique de projets de coconstruction de la décision encore plus ambitieux. Il est aujourd’hui fondamental de permettre aux élus, aux services et aux citoyens de réaliser qu’ils sont potentiellement les piliers d’une dynamique vertueuse. Les outils, les méthodes et les savoirs sont là. Reste aux collectivités les plus visionnaires à aller au-delà de l’expression bienveillante de leur volonté politique : il faut faire, concrètement. Les citoyens ne demandent que ça.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le budget participatif, la décision publique à la portée de tous

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X