Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Commande publique

Dématérialisation : il faut enclencher la vitesse supérieure

Publié le 19/03/2018 • Par Christine Berkovicius • dans : Dossiers d'actualité, France

Dossier démat Une
Adobestock
Va-t-on y arriver ? A l’approche de l’échéance du basculement des marchés au « tout dématérialisé », la Gazette prend le pouls des acteurs publics et fait le point sur les évolutions qui les attendent.
EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier Dématérialisation : il faut enclencher la vitesse supérieure

Le compte à rebours est lancé ! Au 1er octobre, la commande publique fera sa révolution numérique. Les marchés supérieurs à 25 000 euros seront dématérialisés, à quelques exceptions près. Personne n’échappera à cette obligation, inscrite dans le décret n° 2016-360 du 25 mars 2016.

Plus de papier, des offres électroniques obligatoires et une gestion entièrement numérique de tous les échanges avec les opérateurs économiques : voilà ce qui attend les acheteurs dans six mois. Mais tout cela ne se fera pas en un clic.

Certaines administrations s’y préparent de longue date. Marché public simplifié (MPS), profils d’acheteurs, signature électronique, plateformes… Les outils de la dématérialisation n’ont plus de secret pour ces pionniers.

On est loin du compte

Poitiers, Toulouse ou certaines ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Décret n° 2016-360

Cet article est en relation avec le dossier

Cet article fait partie du Dossier

Acheteurs publics : prendre en main la nouvelle réglementation

Sommaire du dossier

  1. Commande publique : une mutation culturelle et économique pour acheter plus efficace
  2. Dématérialisation : les acteurs publics sous pression face à l’échéance
  3. Achat public : des règles assouplies pour une créativité accrue
  4. Achat public : une professionnalisation à petits pas
  5. Dématérialisation : il faut enclencher la vitesse supérieure
  6. Marchés publics et concessions : de nouvelles obligations pour les plateformes de dématérialisation
  7. Témoignages : pour l’achat public, à chaque structure sa solution
  8. « Le nouvel enjeu de la commande publique : la dématérialisation »
  9. « Pour l’acheteur comme pour l’entreprise, la crainte du changement reste un frein »
  10. Achat public : les collectivités à la recherche de la bonne formule
  11. Les 5 mesures phares de la simplification des marchés publics
  12. Marchés publics et innovation : une équation impossible ?
  13. Portrait robot du nouvel acheteur public : regards croisés
  14. Modernisation de l’achat public : les intercos encore loin du compte !
  15. L’acheteur public, de bon gestionnaire à manager 2.0 ?
  16. « Laissons Molière à la littérature et au théâtre ! »
  17. Plaidoyer pour un code des marchés publics idéal
  18. Dématérialisation : une étape incontournable pour les acheteurs publics
  19. La commande publique sur tous les fronts…. pas si simple pour les acheteurs !
  20. Marchés publics simplifiés (MPS) : Poitiers, la ville record !
  21. Dématérialisation : la montée en compétence des acheteurs
  22. Simplification des marchés publics : de bonnes intentions à confirmer pour les associations
  23. CGPME, Capeb, FFB… : Oui au MPS, non au Dume
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dématérialisation : il faut enclencher la vitesse supérieure

Votre e-mail ne sera pas publié

Facile

20/03/2018 09h37

J’ai intégré la fonction publique à une époque où l’informatique comme on l’entend aujourd’hui n’avait rien à voir.
Tout se faisait en rencontrant les personnes, les sociétés avec des mesures simples de bon sens.
Il est vrai qu’à cette époque les gens avaient confiance dans la parole donnée.

Trente à quarante ans plus tard, on se rencontre par internet interposé, on ne se connaît plus et tout est devenu beaucoup plus complexe. A une époque où toutes les informations sont informatisées, le processus est toujours aussi complexe; sinon plus: essayez donc de demander un passeport!
Vous verrez c’est très instructif: vous passez vingt minutes à saisir des informations que vous avez déjà donné dans mille applications… et au bout du terme vous votez affiché un message indiquant qu’un problème est survenu et on vous demande de joindre « quelqu’un »; sans vous indiquer comment le faire.

Il me semble que M. Pompidou avait pour habitude de dire à ses collaborateurs comme à ses ministres: « arrêtez d’emmerder les citoyens ».
Je ne sais pas s’il a tenu ces propos mais il est certain qu’ils restent d’actualité.

Reprenons la question de la commande publique: ne vaudrait-il pas mieux, avant de vouloir toute la dématérialiser, de revoir d’abord comment toute entreprise pourrait répondre. En un mot il vaut mieux perdre du temps en s’interrogeant sur l’objectif.

Comment voulez-vous qu’un petit artisan maîtrise les circonvolutions du code des marchés publics, le code du travail, le code des impôts, le code du droit public st du droit privé… tout en étant irréprochable sur son activité?

On est encore très loin d’une simplification de la machine administrative!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X