Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Apprentissage

Apprentis : les régions redoutent la disparition des centres de formation en zone rurale

Publié le 16/03/2018 • Par Michèle Foin • dans : France

apprentissage-1-phovoir
Phovoir
Les régions ont calculé la répercussion de la réforme de l’apprentissage sur le financement des CFA. En zone rurale, cela pourrait conduire à une véritable hécatombe.

Alors qu’Emmanuel Macron entame une semaine de déplacements dans les territoires ruraux sur les thèmes de l’école et de l’apprentissage, Régions de France en profite pour alerter sur le risque, déjà maintes fois dénoncé, de fragilisation des Centre de formation des apprentis (CFA) en territoires ruraux. Dans son communiqué du 14 mars 2018, l’association alerte sur la probable « fermeture d’un grand nombre de CFA » suite à la réforme de l’apprentissage, sur la base d’estimations effectuées par les régions, en comparant la subvention de fonctionnement dont bénéficient actuellement les CFA au coût moyen au contrat annoncé dans la réforme.

En région Auvergne-Rhône-Alpes, dont la majorité des CFA se trouve en zone rurale, 47 centres de formation pourraient se trouver en réelle difficulté, sur les 84 que compte la région, a calculé Stéphanie Pernod-Beaudon (LR), vice-présidente en charge de la formation et de l’apprentissage. « Un chiffre à prendre tout de même avec précaution puisque les estimations ont été faites sur le coût moyen au contrat de 7000 euros annoncé par le Premier ministre dans son dossier de presse », prévient-elle. En Nouvelle Aquitaine, ce sont plus d’un tiers des 102 CFA qui seraient menacés selon ce même calcul, d’après Catherine Veyssy (PS), vice-présidente en charge de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’emploi.

Des coûts bien supérieurs en zone rurale

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Apprentis : les régions redoutent la disparition des centres de formation en zone rurale

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X