Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Effectifs

En 2016, la fonction publique territoriale a bien perdu 7000 emplois

Publié le 15/03/2018 • Par Judith Chetrit • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

negative trend
AdobeStock auris
Après une quasi-stabilisation des effectifs l’année précédente, la fonction publique territoriale a perdu 7 000 agents en 2016 confirment les chiffres de l’Insee publiés le 15 mars. Cette baisse s’explique notamment par le recul à hauteur de 3.8% du nombre de contrats aidés, pourtant en forte hausse les deux années précédentes.

Alors que l’emploi a progressé dans la fonction publique d’État (plus de 25 000 emplois supplémentaires, en particulier dans l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche) et la fonction publique hospitalière (2 700 emplois étoffant les effectifs, exclusivement dans les établissements médico-sociaux), il a baissé d’environ 0.4% dans la territoriale ( -0.2% hors contrats aidés), confirment les chiffres de l’Insee publiés le 15 mars.

 

En incluant les contrats aidés, l’Insee note ainsi une baisse d’environ 7000 postes dans la fonction publique territoriale.

Légère hausse des contractuels

Dans la fonction publique, les effectifs ont augmenté de 0.4% après une stabilisation en 2015, représentant au total 5.67 millions de personnes. Si la part des fonctionnaires reste quasi-stable, il faut noter une légère augmentation du nombre de contractuels, à hauteur d’environ 4.8% dans la fonction publique d’État, + 3.6% dans la fonction publique hospitalière et + 0.2% dans la territoriale.

Alors que les départements comptent 8 800 emplois en moins, les régions ont vu leur masse salariale augmenter d’environ 5.2%. Toutefois, ceci n’est pas une tendance de fond, mais le résultat de la fusion département / région en Guyane et en Martinique. L’Insee relève que dans leur globalité, les effectifs ont baissé dans les départements (-0.9%) et les régions (-1.3%). Même recul observé dans les municipalités (-0.2%) en raison de la diminution du nombre de contrats aidés. Avec le transfert de plus de 12 000 agents de communes vers des EPCI, l’emploi dans les intercos a toutefois connu une hausse de 3.7%.

Un écart de 12 000 personnes entre les entrants et les sortants

Pour la deuxième année d’affilée, la FPT reste encore le versant où le nombre de sortants (présents fin 2015, mais non fin 2016) est plus important que le nombre d’entrants, soit un écart de 12 000 personnes. En clair, il y a moins de remplacements.
Toutefois, l’Insee pointe une hausse du nombre des entrants, essentiellement des contrats aidés avec une petite part de contractuels.
Le nombre de fonctionnaires a, cependant, diminué d’environ 0.9%. Quant aux sortants, en hausse de 7.8%, ce sont surtout des fonctionnaires et des bénéficiaires de contrats aidés.

L’Insee donne également quelques éléments sur la composition sociodémographique de la masse d’agents travaillant dans les collectivités. Dans la territoriale, le profil-type de l’agent reste une femme de plus de 50 ans relevant de la catégorie C (soit, ¾ des effectifs totaux). Les plus de 50 ans représentent, par ailleurs, quasiment 40% des effectifs. Quant au temps partiel, c’est dans la FPT qu’il reste le plus courant par rapport aux deux autres fonctions publiques (plus d’un quart des personnels).

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En 2016, la fonction publique territoriale a bien perdu 7000 emplois

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X