Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Lutte contre le terrorisme

« Face à la radicalisation, l’Etat ne peut pas agir seul »

Publié le 16/03/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Muriel-Domenach
© Frédéric KLEMCZYNSKI / Divergence
Dans un entretien à la Gazette, la secrétaire générale du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation, Muriel Domenach, détaille l’impact des nouvelles mesures gouvernementales sur les collectivités.

Le nouveau plan gouvernemental de prévention de la radicalisation, présenté le 23 février dernier par le Premier ministre, fait une priorité de l’action locale. Qu’attendez-vous des collectivités territoriales ?

Face à la radicalisation, l’Etat ne peut pas agir seul. Ce nouveau plan de lutte est un plan de mobilisation, a souligné le Premier Ministre, qui se nourrit de l’expérience du terrain et du dialogue avec les élus locaux. Il s’inspire du rapport sénatorial Bockel-Carvounas sur l’implication des collectivités locales face à la radicalisation.

La première des priorités, qui fait appel aux collectivités, c’est l’école.  Nous allons mieux contrôler l’ouverture des établissements privés hors contrat ainsi que la scolarité à domicile. Le phénomène prend de l’ampleur, fragilise le tissu local et peut conduire de nombreux enfants à l’embrigadement. Le régime législatif pour le privé hors contrat doit donc évoluer, et un travail en réseau doit être développé entre l’Etat et  les municipalités, compétents pour contrôler l’obligation scolaire..

Les maires sont appelés à contribuer davantage à la détection des personnes radicalisées. Comment ?

Le climat de confiance qui s’est installé ces derniers mois a permis de décrisper les partenaires locaux, désormais habitués à travailler ensemble. Notre dispositif de signalement fonctionne bien. Nous voulons maintenant aller plus loin et inciter les collectivités à nommer des référents – un élu, le coordonnateur du CLSPD – afin, là aussi, de ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Face à la radicalisation, l’Etat ne peut pas agir seul »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X