Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité du quotidien

Marseille, laboratoire d’un nouveau partenariat local de sécurité

Publié le 09/03/2018 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, Régions

PP13
PP des Bouches du Rhône
Devant les élus locaux, le préfet de police de Marseille, Olivier de Mazières, a exposé le 5 mars dernier le nouveau cadre partenarial qui va accompagner la mise en oeuvre de la police de sécurité du quotidien. Inédit, le dispositif institue des conseils de sécurité pilotés par l'Etat dans chaque arrondissement et chaque commune du département.

Faut-il y voir les prémices de la nouvelle gestion locale de la sécurité voulue par Gérard Collomb dans toutes les villes de France ?

Un mois à peine après le lancement officiel de la police de sécurité du quotidien (PSQ), mesure phare du ministre de l’Intérieur, le préfet de police de Marseille, Olivier de Mazières, a levé le voile sur le partenariat qu’il entend mettre en œuvre avec les différents acteurs locaux pour améliorer le partage d’informations, renforcer la disponibilité des policiers et des gendarmes et développer le contact avec la population.

Deux quartiers de Marseille ont été retenus pour expérimenter la PSQ : les quartiers Nord (3ème, 14ème et 15ème) en septembre prochain et le quartier Saint-Charles, en janvier 2019.

Recomposition du partenariat

C’est la première fois depuis le lancement de cette vaste réforme qu’un représentant de l’Etat s’avance sur la nouvelle configuration locale qui en découlera.

De quoi nourrir les spéculations sur une éventuelle recomposition à venir des instances locales de partenariat qu’un certain nombre de maires et de professionnels appellent de leurs voeux.

Première mesure engagée : la mise en place de « conseils de sécurité » dans chaque arrondissement, chaque ville du département et chaque compagnie en zone de gendarmerie.

A Marseille, les conseils de sécurité d’arrondissement, dont la composition et le fonctionnement seront déterminés avec les élus « en fonction du contexte local », réuniront la police nationale, la police municipale, les acteurs de la politique de la ville, les bailleurs, services de l’Etat (dont Education nationale), et le cas échéant, les organismes de sécurité sociale, les comités d’intérêt de quartier…

« Ce sera la seule instance du pilotage de la prévention de la délinquance, pour partager deux fois par mois les infos et trouver des réponses concrètes, comme dans la lutte contre la radicalisation », a-t-il déclaré à la Provence.

Interrogé par la Gazette, le cabinet du préfet de police précise que

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Marseille, laboratoire d’un nouveau partenariat local de sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

provence

13/03/2018 09h08

quand on « libère » des policiers en signant un contrat avec une société privée chargée de verbaliser les stationnements abusifs en fixant un quota on voit comment ça se passe :
verbalisation abusive, travail non effectué etc …

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X