Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Le CESE pointe le gros retard de la France en matière de transition énergétique

Publié le 01/03/2018 • Par Arnaud Garrigues • dans : Actualité Club Techni.Cités, France

cese-hemicycle
Katrin Baumann
Plus de deux ans après l'adoption de la loi de transition énergétique, la France est en retard sur ses objectifs, estime le Conseil économique, social et environnemental (Cese). Dans son avis, il met l'accent sur le besoin d'une plus grande coordination entre l'Etat et les collectivités (régions et intercos) et sur la nécessité de placer les réseaux d'énergie au cœur de cette transition énergétique, en demandant à ce que les collectivités aient enfin accès aux données sur ces réseaux, voire à pouvoir passer en régie.

Il y a quelque chose de schizophrénique dans l’attitude du gouvernement. Alors que la France a déjà du mal à se mettre sur la trajectoire du fameux « facteur 4 » – une réduction par 4 des émissions de gaz à effet de serre (GES) entre 1990 et 2050 (soit une baisse de 80%) -, le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a voulu être plus ambitieux encore. Il vise en effet la neutralité carbone en 2050, par le biais de l’adoption de son « Plan climat » à l’été dernier.

C’est l’un des paradoxes que dénonce le Cese (Conseil économique, social et environnemental) dans l’avis qu’il vient de rendre sur la transition énergétique. Un document qui présente l’intérêt de dresser un premier bilan de la Loi de transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le CESE pointe le gros retard de la France en matière de transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

sirius

02/03/2018 11h26

Rappelons que la réduction des gaz à effet de serre ne se confond pas avec la progression des éoliennes , ni de toute autre énergie renouvelable .
Les GES proviennent avant tout des secteurs de l’habitat et des transports .

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X