Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile

Une décision de la Cour de justice de l’Union européenne menace le statut des sapeurs-pompiers volontaires

Publié le 28/02/2018 • Par Isabelle Verbaere • dans : Actu experts prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

pompiers
© Flickr CC by nd llyglad
Dans un arrêt du 21 février, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a estimé que la directive de 2003 sur le temps de travail s’applique aux sapeurs-pompiers volontaires belges. Une décision qui pourrait faire jurisprudence en France, en cas de recours.

C’est une épée de Damoclès suspendue au-dessus des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis) français… La Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) dans un arrêt rendu le 21 février 2018, reconnaît la qualité de travailleur aux sapeurs-pompiers volontaires (SPV) belges.

« Cette décision de justice, il n’y en avait pas eu jusqu’alors, représente une menace pour le modèle de secours français fondé sur le volontariat, s’inquiète le colonel Éric Faure, président de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF). Certes, demain nos SPV ne seront pas considérés comme des travailleurs. Il n’y a pas d’affolement à avoir. Cette décision ne s’applique pas de plein droit en France. Mais s’il y a un recours devant une juridiction française, cet arrêt va forcément faire jurisprudence. Il peut donc y avoir une contamination assez rapide, à l’échelle de deux ans. »

Notre pays compte 246 800 sapeurs-pompiers dont 79 % sont volontaires. Leur statut est cadré par la loi n° 2011-851 du 20 juillet 2011. L’article L723-5 du code de la sécurité intérieure indique que : « l’activité de sapeur-pompier volontaire, qui repose sur le volontariat et le bénévolat, n’est pas exercée à titre professionnel mais dans des conditions qui lui sont propres ». Conséquences : les règles européennes relatives au temps de travail ne s’appliquent pas à leur activité. « C’est ainsi qu’un infirmier qui sort de 24 heures de garde à l’hôpital peut enchaîner avec 12 h de garde de nuit dans un centre de secours », observe Sébastien Delavoux, animateur du collectif CGT des agents des Services départementaux d’incendie et de secours (Sdis).

Repos de 11 heures consécutives par 24 heures

Mais la Cour de justice de l’Union européenne a rappelé dans son arrêt que « les États membres ne peuvent pas déroger, à l’égard de certaines catégories de sapeurs-pompiers recrutés par les services publics d’incendie, à l’ensemble des obligations découlant des dispositions de la directive 2003/88/CE, y compris l’article 2 de celle-ci, définissant notamment les notions de « temps de travail » et de « période de repos ». Ce qui pourrait avoir au moins deux conséquences

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une décision de la Cour de justice de l’Union européenne menace le statut des sapeurs-pompiers volontaires

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X