Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Sanctions disciplinaires : la difficile radiation sur base du casier judiciaire d’un agent

Publié le 14/02/2018 • Par Auteur associé • dans : Analyses juridiques, Dossiers juridiques, France, Toute l'actu RH

Juge marteau justice sanction amende juge
Juge Gavel
Initialement, l'administration pouvait prononcer la radiation d'un agent dont les missions étaient incompatibles avec une mention portée sur le bulletin n° 2 de son casier judiciaire. Si une condamnation pénale est inscrite au casier judiciaire d'un agent, l'administration ne peut que prononcer une sanction proportionnée aux faits commis, relevant d'une faute disciplinaire. L'administration qui ne dispose pas des moyens lui permettant de rapporter la preuve indiscutable d'une faute disciplinaire sera bien avisée d'attendre l'issue de la procédure pénale.

Jennifer Riffard

avocate

Cet article fait partie du dossier

Discipline et fonction publique territoriale

Le recrutement d’un agent public est soumis à la condition que les éventuelles mentions portées au bulletin n° 2 de son casier judiciaire soient compatibles avec l’exercice de ses fonctions (1). L’administration doit donc vérifier ce point avant de nommer ou de titulariser un agent, et doit refuser de procéder à un tel recrutement s’il s’avère que les mentions en cause sont incompatibles avec les fonctions qu’elle envisageait de confier à l’agent. La mise en œuvre de ces dispositions est en revanche plus délicate vis-à-vis d’un agent condamné, alors qu’il est déjà en fonction. La première difficulté est pratique : l’administration ne peut agir que si elle est informée de la condamnation prononcée. Sur ce point, le juge administratif a toujours considéré qu’un agent n’était pas tenu d’informer spontanément son administration employeur des condamnations pénales dont il faisait l’objet (2).

Pour contourner ce problème, et en réaction à deux affaires de violences sexuelles imposées à des enfants dans des établissements scolaires, le législateur (3) a mis en place une procédure d’information des administrations, par l’autorité judiciaire, de certaines décisions pénales concernant leurs agents ou les personnes placées sous leur contrôle. Le premier régime instauré est un régime général dans le cadre duquel la transmission de l’information est facultative et le second régime est dédié à la protection des mineurs et présente un caractère obligatoire.

Le droit tend donc à favoriser la connaissance, par l’administration employeur, des condamnations pénales prononcées à l’égard de leurs agents, à tout le moins s’agissant des condamnations pénales les plus graves, commises par des agents qui exercent des fonctions particulières, notamment en lien avec des mineurs.

La seconde difficulté est juridique et résulte d’une décision rendue le 5 décembre 2016 (4), laquelle précise

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Sanctions disciplinaires : la difficile radiation sur base du casier judiciaire d’un agent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X