Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Ces villes qui font la chasse aux perturbateurs endocriniens

Publié le 19/02/2018 • Par Hélène Huteau • dans : actus experts technique, Innovations et Territoires, Régions

Fotolia_35092294_XS
jeremie78 - Fotolia.com
Les perturbateurs endocriniens sont de plus en plus reconnus comme la cause de cancers et de maladies chroniques telles que l’obésité et le diabète. Les maternités et les structures de la petite enfance sont les premiers secteurs concernés, puisque les mille premiers jours à partir de la fécondation sont les plus critiques. Sensibiliser les professionnels et les acheteurs publics tout en menant des campagnes d’information grand public s’avèrent déterminants.

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont partout, et la prise de conscience de l’opinion publique récente. Le 10 octobre 2017 se tenait à Paris le premier colloque européen « Villes et territoires sans perturbateurs endocriniens » visant à mutualiser les expériences afin d’assainir notre environnement quotidien de ces substances toxiques. « De nombreuses maladies sont, pour partie, la conséquence de l’exposition aux perturbateurs endocriniens pendant la grossesse et la petite enfance », souligne André Cicolella, président de l’association Réseau environnement santé. On parle ici de cancers et de maladies chroniques que sont l’obésité, le diabète, les troubles du comportement… La grossesse et la petite enfance sont des périodes très sensibles, les mille premiers jours à partir de la fécondation étant les plus critiques.

Après de nombreux débats et des pressions exercées par les citoyens au sujet des PE, la Commission européenne en a voté les critères de définition fin 2017. Des critères attendus depuis 2013 comme préalables à l’application du règlement « pesticides » de 2009, mais aussi aux futurs règlements sur les cosmétiques, les jouets, l’agroalimentaire…

Projet européen de lutte contre les perturbateurs endocriniens

« Au-delà des pesticides, les PE concernent notre vie quotidienne », a déclaré Brune Poirson, secrétaire d’Etat chargée de la Transition écologique, le 10 octobre. Elle a promis une campagne d’information grand public d’ici à l’été 2018 et 2 millions d’euros de ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ces villes qui font la chasse aux perturbateurs endocriniens

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X