Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

A Nice, polémique autour d’une appli grand public pour alerter la police

Publié le 17/01/2018 • Par Caroline Garcia • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, Régions

Reporty nice
HJ
La ville de Nice expérimente jusqu’en mars prochain l’utilisation d’une application de signalisation des incivilités ou agressions constatées par les citoyens, en vue de sa généralisation. Syndicats et universitaires redoutent un surencombrement des services de police.

Depuis le 15 janvier, la ville de Nice teste une application qui doit connecter ses citoyens aux services d’urgence, aux forces de sécurité ou aux services municipaux en temps réel.

Dotés d’un smartphone, les utilisateurs peuvent être géolocalisés et identifiés. Ils peuvent également transmettre en direct des vidéos d’incident et échanger via une messagerie instantanée. L’exemple proposé par le maire de Nice, Christian Estrosi, lors de la présentation du dispositif le 12 janvier, doit illustrer son intérêt : « si vous êtes témoin d’une incivilité (nuisance sonore, tag, dépôt sauvage, etc.) ou d’une situation critique (vol, agression, incendie, inondation, etc.), par une simple pression sur le téléphone, l’application  renvoie au Centre de supervision urbain la vidéo en direct de l’incident en haute qualité ». Christian Estrosi y voit également la possibilité pour une personne isolée de prévenir les secours d’un malaise ou d’une chute.

Une expérimentation sur 2000 utilisateurs

Pour les opérateurs, la mairie compte sur une « meilleure prise en charge des situations », plus rapide, avec les moyens adéquats, grâce à la transmission d’informations « fiables ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

A Nice, polémique autour d’une appli grand public pour alerter la police

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X