Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Ile-de-France. Les organismes HLM sur les rangs pour racheter les logements d’Icade

Publié le 31/03/2009 • Par Marion Kindermans • dans : Régions

Sous la pression des élus, inquiets de l’avenir des 35.000 logements franciliens dont Icade, filiale cotée en bourse de la Caisse des dépôts et consignations (DCD), souhaite se séparer, un consortium est en train de se monter pour racheter une partie du parc immobilier.

Regroupant la SNI (Société nationale immobilière), autre filiale de la CDC, et plusieurs organismes HLM dont les OPH (Offices publics de l’habitat) des Hauts-de-Seine, du Val de Marne et de la Seine-Saint-Denis, ce groupement s’apprête à négocier avec Icade.
L’annonce de la stratégie de cession d’Icade en décembre 2008 a soulevé une vive polémique auprès des élus des tous bords politiques de la première couronne parisienne où sont situés ces logements.
Ils dénoncent une opération purement financière et le risque de perte de vocation sociale de ces appartements. «Ces logements sont occupés par des familles aux revenus modestes ou moyens. (…) Nous demandons que le prix de vente de ces logements permette aux bailleurs sociaux d’acquérir ce patrimoine afin de leur redonner leur vocation locative sociale», indiquaient mi-mars neuf maires franciliens.

«Nous avons annoncé dès le départ que la stratégie de vente privilégierait la vente à des bailleurs sociaux», se défend-on chez Icade, soulignant que «ce ne sont pas des logements sociaux proprement dits mais des logements intermédiaires».
Les négociations risquent de durer. «Le prix de vente affiché par Icade est trop élevé, il correspond à des logements neufs alors que ces appartements n’ont pour la plupart pas été entretenus depuis des années», dénonce pour sa part Hugues Portelli, maire (UMP) d’Ermont (Val d’Oise).

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. Les organismes HLM sur les rangs pour racheter les logements d’Icade

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X