Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Communes nouvelles

Vers un possible ménage à 4 autour de Saint-Germain en Laye

Publié le 10/01/2018 • Par Pascale Tessier • dans : Régions

Fotolia_107371880_OK
Fotolia dbrnjhrj
Saint-Germain en Laye et trois villages des Yvelines lancent une étude qui pourrait rapidement déboucher sur la création d’une commune nouvelle de 120 00 ou de 54 000 habitants.

Economiser et maintenir des services, oui. Avoir plus de poids et engager une démarche de bon sens, tout autant. C’est en tout cas avec ces optiques que les communes yvelinoises de Saint-Germain en Laye, L’Étang-la-ville, Fourqueux et Mareil-Marly étudient l’opportunité d’un avenir commun, à trois ou à quatre.

Des villages moins bien représentés

Les deux scénarios, l’un avec la ville royale, l’autre sans elle, sont en effet à l’étude. La question du périmètre s’est imposée lors du passage passage d’une intercommunalité de 10 communes à une communauté d’agglomération de 20. Ce phénomène a réduit fortement la représentativité des villages.

Accompagnées d’un bureau d’étude, des services de l’Association des Maires de France, du Sénat et d’étudiants de Sciences Po Saint-Germain en Laye, les communes s’imposent quatre mois pour réfléchir, concerter, aller plus loin… ou pas.

En mai, les conseils municipaux prendront une décision qui, dans le cas de la création d’une commune nouvelle, deviendra réalité le 1er janvier 2019, après signature de l’arrêté par le préfet. Les 124 élus conserveront leur mandat jusqu’aux municipales de 2020, après quoi il n’y aura plus qu’un seul conseil et un seul maire.

Mesurer ce que les communes ont à gagner

« Ne rêvons pas. Ca va être de plus en plus difficile pour nous. Les collectivités doivent faire des économies ! » À entendre Arnaud Péricard,  le maire de Saint-Germain en Laye (Les Républicains), on pourrait imaginer que la mutualisation de moyens est vitale pour la ville royale.

Mais « le budget est équilibré, sans augmentation d’impôt », assure-t-il. Ici, c’est plutôt le chef-lieu d’arrondissement qui saisit la main tendue des trois petites communes qui réfléchissaient depuis un an à un rapprochement de compétences. Agrandir le cercle permet de mesurer ce qu’elles ont toutes à gagner.

De plus en plus difficile d’assurer le quotidien pour les villages

D’abord le maintien d’une association ici, le partage d’une police municipale là, des scolarisations évitant une construction d’école ou encore une majoration de dotations pour la rénovation d’équipements obsolètes qu’un budget communal n’est plus en mesure de supporter.

À Mareil-Marly (3 600 hab), le maire Brigitte Morvan (DVD) en est « à faire attention à 100€ près », tandis que son homologue de Fourqueux (4 000 hab), Daniel Level (LR) affirme qu’il devient « de plus en plus difficile de refaire les routes, d’accompagner la vie associative ou de maintenir la crèche au même niveau. »

Pourtant, il ne veut rien précipiter, tout comme Jean-Yves Bouhourd (DVD), maire de L’Étang-la-ville (5 000 hab) qui s’engage dans la démarche avec « la recherche du périmètre le mieux adapté aux besoins de nos habitants » et se dit donc « très ouvert au débat d’idées ».

Rééquilibrer la construction de logements

Derrière leur neutralité apparente, les quatre maires sont toutefois conscients qu’il faut « anticiper l’avenir », même si deux d’entre eux au moins assurent ne pas avoir encore tranché entre le statu quo (avec partage ponctuel de services) et le scénario à trois ou quatre.

Mais les opposants se crispent sur les modalités d’un projet qui n’a jamais été évoqué lors des dernières élections municipales. « Nous avons été élus sur un programme qui devait être financé avec des moyens que nous n’avons plus » se défend Daniel Level.

Garder son identité

Les anti s’inquiètent aussi de perdre le caractère de leur village face à l’urbanisation de Saint-Germain. « Mais Fourqueux ou Mareil c’est au bout de notre jardin », sourit le maire de Saint-Germain, Arnaud Péricard, qui avoue se mettre justement en retrait du débat.

« Et il y a beaucoup de Saint-Germanois qui partent y vivre parce que c’est moins cher que Saint-Germain. Faire partie de la même commune ne changera rien. Chacune pourra même garder son nom » juge l’édile.

Lutte d’influence

A contrario, l’édile de Mareil-Marly, Brigitte Morvan y voit l’avantage de s’appuyer sur la capacité foncière de sa grande voisine pour construire des logements sans sacrifier son âme de village. La réflexion est la même à Fourqueux qui verrait d’un très bon œil que les logements sociaux de la ville royale rééquilibrent les contraintes imposées par la loi SRU qui la pénalisent lourdement financièrement.

S’ils ont reçu le soutien du président du département, Pierre Bédier, et des sénateurs environnants, les maires regrettent, en revanche, l’accueil pour le moins tiède de l’exécutif de leur communauté d’agglomération.

Avec 52 000 habitants, la commune nouvelle deviendrait, en fait, la plus importante, soufflant la place à Sartrouville. Mais concentrés sur l’intérêt de leurs populations respectives, ils préfèrent attendre que l’étude démontre l’intérêt qu’ils auraient à travailler ensemble, plutôt que de prêter l’oreille à des idées de prise de pouvoir qu’ils jugent sans fondement et hors du débat.

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Vers un possible ménage à 4 autour de Saint-Germain en Laye

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X