Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

« Le travail d’intérêt général peut avoir un impact formidable »

Publié le 29/12/2017 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Léa grujon1
Léa Grujon
Mesure emblématique de la prévention de la récidive, le travail d'intérêt général peine à s'imposer. Alors qu'une Agence nationale pour le TIG doit être créée en 2018, le Forum du TIG a choisi d'organiser un Tour de France afin de favoriser le partage d'expériences. Sa responsable, Léa Grujon, en présente les "intérêts multiples" et appelle les collectivités territoriales à se mobiliser.

Créé en 1983, le TIG (Travail d’intérêt général) ne représente aujourd’hui que 7% de l’ensemble des peines prononcées, un résultat très éloigné de son objectif initial. Pour le « dynamiser », une mission de préfiguration a été confiée fin décembre au député LREM de Côte-d’Or, Didier Paris, afin de créer une Agence nationale pour le TIG.

Une décision qui est à ce stade en contradiction avec le  budget 2018 pour la Justice et ses « crédits anormalement en baisse pour les aménagements de peine », comme le souligne la commission des Lois du Sénat.

Ce centre de ressources et de formations au service des acteurs du travail d’intérêt général  initié  en 2016 par l’association Chantiers-Passerelles, organise de décembre 2017 à juin 2018 un Tour de France afin de mobiliser de nouvelles structures d’accueil, en partenariat avec les Services pénitentiaires d’insertion et de probation des territoires.

L’objectif est de favoriser « le partage de pratiques et d’expériences, de valoriser les initiatives locales », explique sa responsable. Elle pointe « l’intérêt très fort » de cette peine, qui, « au lieu de coûter à la société comme une peine de prison, permet à la personne condamnée d’effectuer un travail, une activité au profit d’une structure d’intérêt général ».

Emmanuel Macron a annoncé en octobre dernier sa volonté de créer « une agence des travaux d’intérêt général » et le député Didier Paris a été chargé d’une mission de préfiguration le 18 décembre. Que peut apporter cette agence aux TIG ?

Cette Agence est l’occasion de donner une nouvelle ...

Article réservé aux abonnés Gazette & Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le travail d’intérêt général peut avoir un impact formidable »

Votre e-mail ne sera pas publié

Giorgio0911

02/01/2018 04h54

Si ces «  » » » »stages » » » » ne se transforment pas en exploitation de l’individu, la société civile pourrait en retirer un avantage considérable.

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X