Voirie

La technologie 3D débarque sur nos voiries

Par • Club : Club Techni.Cités
Sources : Technicités 

ville de Reims

Depuis début novembre, la ville de Reims, dans la Marne, teste un passage piéton en 3D pour ralentir la circulation routière. L’expérimentation s’inscrit au sein d’une politique plus globale de sécurisation de la voirie publique aux abords des écoles.

Après Ísafjörður en Islande, et Ahmedabad en Inde, le passage piétons en 3D débarque en France. Reims teste un prototype depuis novembre 2017 aux abords d’une école primaire. Le principe : un modèle en perspective est dessiné à la craie sur la chaussée, puis ce modèle est peint comme un passage piéton classique. Quatre couleurs sont nécessaires : blanc, gris clair, gris foncé et noir.

« C’est le jeu de couleurs et de lignes de fuite qui crée un effet de lévitation des bandes de la chaussée », précisent Alain Bertolotti, directeur de la voirie et Romain Piatkowski, chef du service voirie.

En ville, plusieurs conditions doivent être réunies pour que la technologie marche : tout d’abord, la voirie doit être assez large (minimum 6 m). De plus, le revêtement doit être neuf, et la voie doit être ...

Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

Déjà abonné ? Identifiez-vous
+
Mot de passe oublié ?
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, profitez de l’offre découverte 30 jours gratuits !

Offre découverte
Article réservé aux abonnés

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes
  • Club Techni.Cités

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club Techni.Cités

ABONNEZ-VOUS
Commentaires

6  |  réagir

10/01/2018 08h45 - GIORIA

Bonjour,
cet aménagement a-t-il fait l’objet d’une demande et autorisation d’expérimentation auprès du CEREMA, est-il conforme aux textes réglementaires et en particulier à l’Instruction Interministérielle relative au marquage horizontal, qui est responsable en cas d’accident le gestionnaire de la voirie, le conducteur, le piéton, le prestataire ,
Merci pour votre réponse éclairée.

Signaler un abus
    10/01/2018 12h02 - Emmanuelle Picaud

    Bonjour,

    Voici la réponse de Romain Piatkowski, chef de service « exploitation et maintenance » du Grand Reims :

    « Il s’agit là d’un marquage d’animation qui est autorisé en zone de rencontre. La couleur des bandes étant le blanc, nous restons, malgré le fait qu’il s’agit d’un marquage d’animation, en conformité avec l’instruction interministérielle.

    En cas d’accident en zone de rencontre ou zone 30, l’automobiliste est responsable car il faut rappeler que le piéton est prioritaire dans ces zones et que la matérialisation des passages piétons n’y est pas obligatoire ».

    En espérant que cette réponse vous éclaire,

    la rédaction

    Signaler un abus
10/01/2018 08h30 - GIORIA

Bonjour,
qu’en est-il des homologations, normes et autres certifications, cet aménagement est-il réglementaire, qui est responsable en cas d’accident, le gestionnaire de la voirie, le conducteur, le piéton ? Est-ce conforme à l’instruction interministérielle relative aux marquages au sol, fait-il l’objet d’une expérimentation validée par le CEREMA ?
Merci pour votre réponse.

Signaler un abus
21/12/2017 09h14 - Gat

« Technologie » ? La 3D sur des écrans est une technologie. Ici ce n’est rien de plus qu’un dessin par terre. Et au passage, l’illusion de la 3D en dessin est une technique que les artistes maîtrisent depuis des siècles.
Cordialement.

Signaler un abus
    21/12/2017 10h44 - Emmanuelle Picaud

    Bonjour,

    Merci pour votre commentaire. Nous en prenons note.

    Cordialement,

    La rédaction

    Signaler un abus
21/12/2017 07h52 - COLIN

Bonjour,
Il serait aussi intéressant de voir le comportementde ce dispositif de nuit ,faut-il un éclairage spécifique?

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X