Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

spectacle vivant

Cirques sans animaux sauvages : Paris s’engage mais sans échéance

Publié le 15/12/2017 • Par Brigitte Menguy • dans : Régions

cirque-animal-lions
Nejron Photo
Paris s’est engagée à devenir une ville sans animaux sauvages dans les cirques. Elle rejoint donc les 60 communes qui refusent l’installation de cirques avec animaux sauvages sur leur territoire. Un vœu voté à l’unanimité, mercredi 13 décembre 2017, par le Conseil des Paris, mais qui ne contient pas d'échéance.

« Il a malheureusement fallu qu’une tigresse soit abattue dans les rues de la capitale pour que Paris prenne enfin la mesure des enjeux », explique Jacques Boutault, maire écologiste du 2ème arrondissement de Paris, dans un communiqué. Avant de rappeler, « c’est notre troisième demande au Conseil de Paris en ce sens, et nous regrettons que l’exécutif n’ait pas eu le courage de prendre clairement position pour des cirques sans animaux sauvages sur son territoire ! »

Il faut dire que le sujet fait débat depuis plusieurs mois même au-delà du microcosme parisien. Dans l’Union européenne, pas moins de 20 Etats sur 28 ont pris position en interdisant toute forme de spectacles avec animaux.

La France, quant à elle, reste sur une position d’équilibriste : en avril, le ministre de l’Intérieur publiait une circulaire rappelant l’illégalité des interdictions prises par certaines municipalités de l’implantation de cirques avec animaux, tout en prônant le dialogue et la concertation préalables avec les professionnels des cirques lors de leurs projets d’installation.

Une échéance à préciser

A Paris, une solution hybride semble avoir

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Cirques sans animaux sauvages : Paris s’engage mais sans échéance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X