Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Concours de la fonction publique

Oral des concours de la fonction publique : ce qu’on attend de vous

Publié le 13/12/2017 • Par Jean-François Paris • dans : A la une emploi, Actu Emploi, Conseils méthodologiques, France, Toute l'actu RH

podium vainqueur classement gagnant
pixabay
Passage obligé des concours de la fonction publique, l’épreuve de l’oral ne s’improvise pas ; il faut le préparer ! Voici comment il se déroule, et comment l’appréhender.

Lors d’un oral de concours, vous serez face à trois ou quatre personnes, pendant une quinzaine de minutes qui jugeront de votre aptitude à exercer les fonctions auxquelles vous aspirez. Cette aptitude passe par :

  • des connaissances professionnelles à jour ;
  • une culture de l’institution publique ;
  • des capacités d’intégration
  • et une expression orale d’une qualité suffisante.

Autant de points où vous devez montrer que vous êtes au niveau.

L’attitude du jury

Dans les consignes données aux membres du jury, l’empathie est de mise. Vous n’êtes pas condamné d’avance et les échanges se déroulent dans un climat bienveillant. Mais le jury n’est pas là non plus pour vous aider. Il ne vous donnera pas d’indication sur la validité ou non de vos propos et de vos réponses.

Certains membres du jury peuvent même jouer la provocation pour tester votre répondant par des questions sur des sujets difficiles. Ne vous laissez pas emporter par la passion et répondez calmement dans un registre « politiquement correct ».

Les sujets de prédilections pour déstabiliser les candidats :

  • les privilèges des fonctionnaires ;
  • le statut des contractuels ;
  • la place des femmes dans la sphère professionnelle ;
  • les formes de management.

L’expression orale

En général, les cinq premières minutes sont « d’expression libre ». C’est le temps de la présentation personnelle et professionnelle. Préparez ces 5 minutes bien en amont. Le jury veut savoir à qui il a affaire : état civil, fonctions actuelles, cursus de formation, expériences professionnelles.

Facilitez la compréhension du jury. Découpez votre présentation en grandes étapes que vous limiterez à trois ou quatre dans un plan que vous présenterez. Montrez votre capacité de synthèse. S’il souhaite des précisions, des questions ultérieures peuvent y répondre.

N’oubliez pas : vous n’êtes pas à l’écrit. Vous risquez de passer à côté de points importants à communiquer et d’ennuyer le jury en cherchant à construire des phrases parfaites. Optez pour le ton de la conversation avec les imperfections qui peuvent émailler le discours. Privilégiez la spontanéité.

Cependant, de nombreux candidats se succèdent et les tics de langage, le phrasé trop « détendu » ou familier, tout comme les exagérations sur votre parcours personnel ou l’abus de parole peuvent rapidement fatiguer le jury. Pensez à cet équilibre !

Le contenu

Le jury appréciera l’entretien sur sa globalité. Il souhaite appréhender vos motivations pour évoluer professionnellement, vos capacités à exercer des missions nouvelles. Montrez que vous êtes apte à les remplir. Vous avez le droit de ne pas tout savoir : un acronyme vous arrête, vous n’avez pas compris une question, le jury appréciera que vous reconnaissiez vos lacunes et que vous oeuvriez pour les combler.

Mais s’il tente de vous faire douter sur une affirmation dont vous êtes absolument certain, argumentez calmement. Autant d’attitudes qui permettent de juger de votre maturité professionnelle.

Pour des postes d’encadrement le jury a besoin de constater votre capacité à écouter, dialoguer, mais aussi à rester ferme dans vos propos. De nombreuses questions portent sur le management et les relations entre collègues. Des questions pièges qui sont le moyen de voir si vous êtes tenace, si vous pouvez résister à la pression. Il n’y a rien de pire qu’un candidat qui ne se bat pas face à une difficulté.

A vous de jouer !

Salaire des fonctionnaires : comparez, simulez

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Oral des concours de la fonction publique : ce qu’on attend de vous

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X