Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

RENOUVELLEMENT URBAIN

L’ANRU précise sa stratégie de co-investissement avec les acteurs privés

Publié le 07/12/2017 • Par Nathalie Da Cruz • dans : France

LaCourneuveANRU
Flickr CC sa by Sabine Blanc
L'Agence nationale de rénovation urbaine était présente au Salon de l'immobilier d'entreprise, le 6 décembre, à Paris. Nicolas Grivel, son directeur général, a insisté sur la volonté de l'Agence de générer de l'activité économique dans les quartiers avec des investisseurs privés. Et établi un point d'étape du déploiement du nouveau Programme de rénovation urbaine.

Le nouveau président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (ANRU), Olivier Klein, étant souffrant, c’est le directeur général, Nicolas Grivel, qui a pris la parole sur le stand du Salon de l’immobilier d’entreprise (SIMI). Si l’ANRU participe au SIMI, c’est en lien avec sa stratégie de « co-investissement ». L’Agence souhaite attirer des investisseurs privés, dans les quartiers, plutôt frileux pour s’implanter dans ces secteurs, et ainsi favoriser le développement économique et l’emploi. Car cette dimension a été oubliée dans le premier Programme de rénovation urbaine (PNRU).

200 millions d’euros

Le « fonds de co-investissement » de l’ANRU est doté de 200 millions d’euros issus du programme Investissements d’avenir (PIA). Né en 2014-2015, le fonds a mis du temps à démarrer. Mais il annonce enfin trois premiers projets signés. Parmi eux, Lillenium, au sud de Lille, un grand centre commercial, accompagné de bureaux, d’un hôtel et d’espaces culturels, dont la première pierre sera posée le 13 décembre. La galerie commerciale, un parking de 900 places et un immeuble de bureaux sont co-financés par le promoteur Vicity, la société foncière de l’Erable, l’ANRU et la Caisse des dépôts. Cet ensemble devrait participer à la revitalisation du quartier.

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’ANRU précise sa stratégie de co-investissement avec les acteurs privés

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X