Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[éditorial] Rénovation urbaine

Des paroles… et des actes

Publié le 08/12/2017 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

Renovation immeuble
© Jean Michel Nossant
Dix milliards d’euros pour le Nouveau Programme national de renouvellement urbain au lieu de six, c’était l’engagement de campagne d’Emmanuel Macron, en passe d’être inscrit dans la loi de finances pour 2018.

Dix milliards d’euros pour le Nouveau Programme national de renouvellement urbain au lieu de six, c’était l’engagement de campagne d’Emmanuel Macron, en passe d’être inscrit dans la loi de finances pour 2018.

Reste à voir comment seront financés ces dix milliards – à l’heure actuelle, l’engagement d’Action logement reste conditionné à celui des bailleurs sociaux. Sur ce sujet, comme sur d’autres, les acteurs attendent maintenant des gestes concrets, au-delà des grands discours et des annonces.

Les professionnels de la politique de la ville ont été rassurés par le discours de Tourcoing d’Emmanuel Macron, le 14 novembre. Mais pour le moment, on ne trouve pas trace, dans le projet de loi de finances, des annonces sur les emplois francs, d’une mobilisation pour les services publics dans les quartiers… Rassurer c’est bien, agir c’est mieux.

Aveu

Le président de la République, lors du dernier congrès des maires, a su reconnaître les erreurs du début de son quinquennat en ce qui concerne ses relations et celles de son gouvernement avec les collectivités locales.

Aujourd’hui, nombreux sont les élus et les professionnels à se plaindre d’une forme de recentralisation larvée, du retour d’une administration tatillonne, par exemple pour la mise en œuvre du Nouveau Programme national de renouvellement urbain. Charge à Emmanuel Macron de rendre effectives ses promesses d’un Etat facilitateur, qui épaule les collectivités et les écoute.

Test

La deuxième Conférence nationale des territoires, qui se déroulera à Cahors le 14 décembre, sera un véritable test : l’heure sera-t-elle cette fois à la véritable concertation et à l’écoute ? Des mesures concrètes – le plan de relance pour les villes moyennes, la création d’une Agence de la cohésion des territoires, un plan très haut-débit – sont attendues. L’occasion de passer enfin des paroles aux actes.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Des paroles… et des actes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X