Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Data

Premiers défrichages de l’open data dans les musées

Publié le 04/12/2017 • Par Pierre-Alexandre Conte • dans : France

640 ecran CCO via pxhere
CC0 via pxhere
Encore majoritairement réticents à l’open data, les professionnels des musées doivent commencer par découvrir le cadre réglementaire et le bénéfice qu’ils peuvent en tirer. Si les expériences sont encore rares, elles mettent en évidence le potentiel et les écueils de l’ouverture des données dans ce secteur culturel.

En dépit de la loi pour une République numérique (1), promulguée il y a maintenant plus d’un an, les institutions culturelles sont encore, pour un nombre conséquent d’entre elles, réticentes à l’idée d’ouvrir leurs données. Si certaines font des efforts, à l’image des bibliothèques, d’autres avancent à pas très discrets, comme les musées. Des initiatives fleurissent pour autant ça et là, souvent portées par des agents extrêmement motivés et convaincus de leur bien-fondé.

La journée organisée à Paris le 16 novembre dernier par le réseau des professionnels de l’information et de la documentation (MUST), a permis de mettre en valeur des projets d’open data. En particulier celui en vigueur à Toulouse, au sein du musée Saint-Raymond, poussé par une collectivité active sur cette question.

Cinq jeux de données pertinents

L’établissement culturel toulousain a donc commencé il y a un an à ouvrir ses données sous l’impulsion de la ville. « A Toulouse, nous avons de la chance, il y a un contexte favorable dans la mesure où les institutions culturelles, depuis quelques années déjà, ouvrent leurs données », rappelle Christelle Molinié, documentaliste au musée Saint-Raymond. « En 2008, la bibliothèque municipale avait déjà commencé un travail à ce niveau-là. En 2010, la ville a signé un partenariat avec Wikimédia France, qui incitait les institutions culturelles à partager leurs données. En 2011, Toulouse a ouvert sa plateforme open ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Premiers défrichages de l’open data dans les musées

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X