Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme territoriale

Le Nouveau Rhône a trouvé son rythme de croisière

Publié le 29/11/2017 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

atelier-departement-rhone
©CD69 – Julien Bourreau
Né de la partition avec la métropole de Lyon, le Nouveau Rhône couvre la partie rurale de l’ancien département rhodanien. Près de trois ans après la naissance de cette collectivité, les élus du cru tirent un bilan globalement positif de cette opération qui pourrait servir de matrice à d’autres territoires.

L’hémicycle de l’hôtel du département paraît bien vide. Là où siégeaient auparavant 54 élus, 26 édiles prennent place. Parmi eux, uniquement cinq familiers des lieux sont recensés. Né, au 1er janvier 2015, de la partition avec la métropole de Lyon, seul groupement urbain du pays à disposer des prérogatives départementales sur ses terres, le nouveau Rhône a bien conservé le siège de l’ancien conseil général au cœur de Lyon. Mais la collectivité issue de la loi Maptam du 27 janvier 2014 intervient uniquement dans les franges rurales de l’ex-département du Rhône, du Beaujolais au Condrieu.

Le fruit d’un « marché » passé fin 2012 entre les deux grands élus du cru, le président socialiste du Grand Lyon, le futur ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et son homologue centriste du conseil général Michel Mercier (MoDem). Cet accord au sommet n’a pas empêché des discussions serrées.

Emprunts toxiques apurés

« Tout a été calculé jusqu’aux pneus neiges, aux cocons dans les arbres, à la taille des trottoirs », raconte l’actuel président LR du Nouveau Rhône, Christophe Guilloteau, à l’occasion de la deuxième édition des ateliers des départements de France le 28 novembre 2017 à Lyon.

Ce partage des eaux s’est déroulé sous les yeux de la Chambre régionale des comptes. Bilan des courses : deux milliards d’actifs de l’ancien département du Rhône ont été transférés à la métropole. Le Nouveau Rhône, doté d’un budget de 547 millions d’euros contre 1,7 milliards pour l’ancienne collectivité, bénéficie d’une dotation  de compensation accordée par la métropole. Ce fonds, dont le montant ne variera plus, s’élève à 72,3 millions d’euros. « Contrairement à ce qu’a dit le ministre de l’Intérieur la semaine dernière, ce n’est pas une aumône. C’est le juste prix dû à nos cessions d’actifs », tranche Christophe Guilloteau. Et le patron du Nouveau Rhône de se  féliciter : « On a un département plus petit et plus véloce. »

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le Nouveau Rhône a trouvé son rythme de croisière

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X